Jeudi 25 Février 2021
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tournoi de montée en DI : TROIS TICKETS, NEUF PRETENDANTS

Le traditionnel tournoi de montée en première Division démarre aujourd’hui et se poursuivra jusqu’au 27 août. La compétition regroupe les 9 champions des régions et du District de Bamako. Les équipes ont été divisées en 3 poules de 3 et seul le premier du groupe se qualifie pour la première Division.

Comme lors de la précédente édition, le tournoi se disputera dans 3 villes : Bamako, Ségou et Tombouctou. Le groupe A est logé à Bamako et comprend le FC Gaoussou, l’Union sportive du cercle de Kita (USC Kita) et le Mamahira de Kati. Quant à la poule B composée du Bronconi de Niono, du Tata de Sikasso et de l’AS Sabana de Mopti, elle évoluera à Ségou, tandis que la poule C est basée à Tombouctou et mettra aux prises, l’Avenir AC local, le Sonni de Gao et Atar club de Kidal. La compétition se disputera en championnat aller simple et l’équipe qui totalisera le plus grand nombre de points sera sacrée. Autrement dit, tout se jouera en deux confrontations et la marge de manoeuvre est très réduite pour les différents protagonistes. Un seul faux pas suffit pour être hors course et les résultats de la première journée sont souvent déterminants dans le classement final. Sur le papier, les rencontres semblent équilibrées, surtout dans le groupe A où s’affrontent le FC Gaoussou, le Mamahira de Kati et les néophytes de l’USC Kita. Les Rouges de la Commune IV ont créé la sensation dans le District de Bamako en coiffant au poteau d’arrivée les deux favoris du tournoi, l’ASKO. et les Tigres de LC. BA. Cette performance incite à l’optimisme pour les protégés du président Gaoussou Keïta, mais il ne faut pas oublier que le Mamahira et l’USC Kita ont également écarté des habitués de la compétition dans leur région respective, à savoir Koulikoro et Kayes. Dans la poule B, on suivra avec intérêt la prestation du Bronconi de Niono sacré champion de la ligue de Ségou devant le Biton et le Réveil de San qui semblaient être les équipes les mieux placées dans la course à la qualification. Les joueurs de Niono auront à cœur de prouver que leur présence au tournoi de montée n’est pas usurpée et peuvent parfaitement déjouer les pronostics dans ce groupe. En tout cas, Bronconi pourra compter sur le soutien des supporters locaux dont le cœur battra à coup sûr pour l’équipe de Niono. Mais malgré tout, la tâche du représentant de la ligue de Ségou ne sera pas facile face au Tata national et à l’AS Sabana qui ont déjà évolué au haut niveau et qui dispose chacun d’un effectif plus étoffé que celui du Bronconi de Niono. Dans le groupe C, Atar club de Kidal aura les faveurs du pronostic mais les Kidalois vont devoir batailler dur pour confirmer leur statut face au Sonni de Gao et à l’AS Avenir qui joueront devant leur public. D’ores et déjà, on sait que quels que soient les résultats de cette poule il y aura une équipe du Septentrion dans l’élite la saison prochaine. Atar club de Kidal et le Sonni de Gao ont déjà eu le privilège d’évoluer en première Division, mais l’AS Avenir de Tombouctou elle, n’a jamais goûté à ce bonheur. L’enjeu de ce tournoi est donc très important pour les joueurs de la cité des 333 Saints qui savent que ce n’est pas tous les ans qu’une ligue a l’occasion d’abriter la montée.

L. M. DIABY LE PROGRAMME

Aujourd’hui au stade Mamadou Konaté

16h : FC Gaoussou-Mamahira

A Ségou Bronconi-Tata de Sikasso

A Tombouctou

AS Avenir-Sonni

Samedi 23 août au stade Mamadou Konaté

16h : USC Kita-Mamahira

A Ségou

AS Sabana- Tata de Sikasso

A Tombouctou

Atar club-Sonni

Mardi 26 août au stade Mamadou Konaté

16h : FC Gaoussou-USC Kita

A Ségou Bronconi-AS Sabana

A Tombouctou

AS Avenir-Atar club

————–

CAN 2015 : LE MATCH GUINEE-TOGO DELOCALISE A CASABLANCA

Contrainte de délocaliser ses matches en raison du virus Ebola qui frappe durement le pays, la Guinée a trouvé un accord avec le Maroc et recevra le Togo à Casablanca le 5 septembre. La Sierra Leone cherche toujours une solution tandis que le Congo n’envisage pas d’aller jouer au Nigeria. Le Syli National tient sa porte de sortie. Contrainte par la CAF de délocaliser ses matches à domicile jusqu’à nouvel ordre en raison de la présence du virus Ebola qui frappe durement le pays (400 morts environ), la Guinée a trouvé un lieu pour disputer son premier match du groupe E des éliminatoires de la CAN 2015. Le 5 septembre (19H GMT), le Syli National « recevra » le Togo au stade Mohamed V de Casablanca. La Fédération guinéenne de football (FGF) l’a annoncé lundi. Ces derniers jours, il était plutôt question d’une délocalisation de la rencontre à Dakar au Sénégal. Mais, faute d’accord, ou par commodité, le choix du Maroc s’est imposé. Casablanca offre un bon compromis, à proximité de la France, où les coéquipiers de Mohamed Yattara se rassembleront et de l’Ouganda, lieu de leur deuxième match des éliminatoires. Egalement contrainte à un changement de domicile, la Sierra Leone s’est, elle, tournée vers le Ghana et espère recevoir la RD Congo à Accra le 10 septembre lors de la 2e journée du groupe D. Mais le gouvernement sierra-léonais n’a pas encore officiellement contacté son homologue ghanéen, indique la BBC. Et la semaine dernière, le ministre ghanéen des Affaires étrangères a refusé la demande émanant de la Fédération du Sierra Leone (SLFA)… Reste le cas du groupe A, où le Rwanda avait émis des craintes à l’idée de se déplacer au Nigeria avant d’être disqualifié et remplacé par le Congo à cause de la non-éligibilité d’un joueur. La CAF avait jugé que la région de Calabar, où aura lieu le match, n’est pas concernée par l’épidémie, qui a fait quatre morts dans le pays le plus peuplé d’Afrique. Reste que les Diables Rouges n’entendent pas, eux non plus, se déplacer chez les Super Eagles. « Je pense que le match n’aura pas lieu au Nigeria, puisque les autorités nigérianes elles-mêmes ont déclaré l’état d’urgence dans le pays », explique Claude Le Roy, le sélectionneur congolais, à RFI. « Je ne pense pas que la CAF ait un avis médical allant à l’encontre de celui du Nigeria. C’est un pays à risque. Donc, il semble évident que le match va être délocalisé ». Wait and see…

Source : L’Essor 20/08/14

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » pour les jeunes journalistes 5e édition

Radio, presse écrite et en ligne
Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

 

Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali : « La Loi N°2014-065 est une chance à saisir »

Pour Me Alifa Habib Koné, Avocat à la Cour et Auditeur, la Loi N°2014-065 portant Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali est plus que jamais la panacée pour enrayer la lancinante spirale des biens mal acquis et le détournement subtil des biens du contribuable 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

12 Février


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

 Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Sidiki Kouyaté,  pour parler du départ des français au Mali

26 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2021