Mardi 24 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mamoutou Touré dit «Bavieux», candidat à la présidence de la FEMAFOOT : «Quand je serai élu, ma première tâche sera de m’atteler à la réconciliation de la famille du football»

Après ses périples dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, et le District de Bamako, discuter avec les groupements, ligues, clubs, le candidat à la présidence de la Fédération Malienne de Football, Mamoutou Touré dit «Bavieux», a animé le 2 Octobre 2017, à la Maison de la presse de Bamako, en présence de ces colistiers (Boubacar Karamoko Coulibaly, président du Stade malien de Bamako ; Kassoum Coulibaly dit «Yabox», président de la Ligue de football de Bamako ; Fatou Camara, présidente de la commission foot féminin de la Femafoot ; Sidy Békaye Magassa, ancien arbitre international ; Sékou Diogo Kéita, président de Lafia Club de Bamako (LCBA)), en prélude à l’élection du président de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) ce 8 octobre 2017. Le but était d’échanger avec la presse des multiples démarches faites par le candidat et ses colistiers depuis le lancement de campagne.

«Aujourd’hui, nous sommes très heureux d’être avec vous ce matin pour discuter du développement du football malien. Vous qui êtes des acteurs incontournable pour sa réussite. C’est pourquoi nous vous disons que toutes les questions sont les bienvenues», indique d’entrée de jeu «Bavieux» à l’endroit de la presse. Quelles sont les stratégies de liste «Bavieux» pour réunir la famille du football aujourd’hui divisée après son élection ? Y-a-t-il un code électoral pour rendre l’élection crédible et transparente ?

Mathématiquement l’équipe de «Bavieux» compte combien de voix pour être élue ? Qu’est ce le candidat « Bavieux » a promis aux clubs et ligues rencontrés quand il sera élu ? L’on reproche au candidat « Bavieux » d’être le postulant du bureau de la Femafoot sortant.Etaient entre autres questions adressées par les hommes de médias au candidat Touré. Ma stratégie pour réunir la famille du football au cas où je serai élu président de la Femafoot, dit «Bavieux», est la réconciliation.

«Il n’y a pas d’autre alternative pour nous que d’aller vers nos frères de l’autre liste pour leur dire de nous rejoindre. Je dirai qu’on a même commencé cette réconciliation. Car nous avons eu pas moins de six rencontres avec leur camp pour aller vers une liste unique pour éviter de problème. Mais j’ai appris par la presse que l’autre camp présentera sa liste. Ce n’est pas grave. Au delà du groupe Salah, on a rencontré le président du Djoliba Ac, Tidiani Niambélé, M’Pa Sylla, pour sceller cette réconciliation. Nos bras restent tendus avant et après l’élection.

Car nul n’ignore que le football ne peut aller, marcher dans un climat délétère. Nos sélections font aujourd’hui des résultats positifs. Mais si nous sommes unis, réuni, s’il y a entente entre nous, j’avoue que le Mali peut remporter une Can senior», déclare Mamoutou Touré. J’ peux vous garantir ici qu’il y aura des éléments de l’autre camp qui travailleront dans mon bureau. La seconde chose que je vais m’atteler, souligne « Bavieux », sera d’aller vers le toilettage des textes.

Il existe un code électoral bien établi par feu Kolla Cissé en 2013. «C’est avec ce code que l’élection de 2013 a eu lieu. Et aucune virgule n’a été changée par le bureau du général Boubacar Diarra. C’est avec ce code qu’on ira aux élections», précisé «Bavieux». Je ne peux dire que j’ai telle ou telle voix. «Tout ce que je sais, partout où nous avons été, des hommes d’honneur et digne nous ont assuré leur soutien parce qu’ils pensent que le notre programme répond à leur aspiration », précise «Bavieux». Et de poursuivre, « Je ne suis pas le candidat du bureau sortant ou du pouvoir a plus forte raison que celui de la Caf. Je suis le candidat du monde sportif tout court ».

Hadama B. Fofana

Source: Le républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018