Vendredi 22 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Taekwondo, open international d’Accra : LE MALI FAIT CARTON PLEIN

La première édition de l’Open international d’Accra s’est déroulée du 17 au 19 août dans la capitale ghanéenne. Une quinzaine de pays dont le Mali, a participé au tournoi.

La délégation malienne était composée de 5 athlètes (Boubacar T. Diarra, -58 kg, Oumar Sissoko, -63 kg, Samba Niang, -68 kg, Hawa Oulalé, -49 kg, Nana Doumbia, -57 kg), d’un entraîneur (Ibrahima Coulibaly) d’un médecin (Inhissa Bengaly) et deux arbitres internationaux (Ibrahima Sangho, ceinture noire, 4è dan et Alioune Badara Traoré, ceinture noire, 7è dan).

Au total, les cinq combattants maliens ont remporté cinq médailles, dont trois médailles d’or, une médaille d’argent et une médaille de bronze. C’est dire que tous les athlètes maliens sont revenus au bercail avec une médaille au cou.

La première médaille d’or a été remportée par Oumar Sissoko, qui a gagné 3 combats en autant de confrontations dans la catégorie des -63 kg, se hissant, ainsi, sur la plus haute marche du podium. Cette remarque vaut aussi pour Samba Niang (-68 kg) et Hawa Oulalé (-49 kg) qui réaliseront, chacun, un parcours sans faute dans leur catégorie respective.

Le premier a signé quatre succès en autant de combats, contre deux pour la deuxième, l’une des deux filles du groupe. Dans la catégorie des -57kg, Nana Doumbia s’est inclinée en finale et a dû se contenter de la médaille d’argent. Quant à Boubacar T. Diarra (-58 kg), il a terminé troisième dans sa catégorie, synonyme de médaille de bronze.

Au classement général, le Mali a occupé la troisième place, derrière la Côte d’Ivoire (7 médailles d’or) et le Niger (5 médailles d’or).

Boubacar THIERO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Du foot tout le temps (rediffusion)

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018