Lundi 25 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

8èmes jeux de la Francophonie : Une délégation de 130 personnes pour le Mali

Les 8èmes jeux de la francophonie, «Abidjan 2017», débutent du 21 juillet pour prendre fin le 30 juillet. Le Mali sera grandement représenté avec une délégation de 130 personnes malgré la situation que vit le pays depuis 2012.

L’information a été donnée à la presse le 11 juillet 2017, dans la salle de conférence du Stade Ouezzin Coulibaly de Bamako, par le responsable nationale des 8èmes jeux de la francophonie, Amadou Yalcouyé Diarra délégué du département des sports et organisateur des jeux, et par Bouréima Fofana, responsable du volet culturel des jeux.

La délégation malienne, disent les conférenciers, sera composée d’officiels, de sportifs, d’artistes, d’encadreurs. Au niveau du sport, expliquent-ils, le Mali sera présent dans huit disciplines. Il s’agit du Basketball féminin (par les U-20, 19 personnes), l’athlétisme (12), le judo (10), la lutte (7), le Tennis de table (5), le football masculin (cadets, 29), le cyclisme (9). Le Handisport sera présent avec un statut d’invité (avec 2 athlètes). Les nouvelles disciplines sportives, dit Amadou Diarra Yalcouyé, sont le cyclisme et le Tennis de table.

«Nous avons choisi de présenter nos cadets, champions d’Afrique en tire, pour les préparer en vue du championnat du monde cadets qui sera organisé en Inde en fin d’année», souligne Yalcouyé. Par rapport au volet culturel, soulignent les orateurs, le Mali sera présent dans 7 disciplines culturelles avec 17 concurrents. L’on note la peinture, la photographie, la création numérique, les marionnettes géantes, les contes, la sculpture, la chanson (avec orchestre), la littérature nouvelle. Le budget de préparation et participation malienne à ces 8èmes jeux, déclare le responsable national des jeux, est estimé à 110 millions de Fcfa environ sur le budget national. «Ce budget prend en compte les deux volets : la culture et le sport», précise Yalcouyé Amadou.

Et le budget de l’organisation des 8èmes jeux est de 23 milliards de Fcfa. L’objectif du Mali, rappelle Amadou Yalcouyé Diarra, est de se battre pour redorer l’image du Mali, revenir avec beaucoup de médailles notamment en Or afin d’honorer le pays. Bref, montrer sur la  plus haute marche du podium. Le départ de la délégation malienne est prévu pour ce 19 juillet. Trois bus ont été mis à la disposition des participants pour rejoindre dans les meilleures conditions Abidjan. 

Pour ces jeux, en termes de chiffres, 30 chefs d’Etat invités et centaines de ministres et hautes personnalités aussi; 53 délégations participantes; 4000 jeunes sportifs et artistes attendus issus des 84 Etats et gouvernements de la francophonie invités ; 700 journalistes présents; 15000 personnes accréditées; 3000 bénévoles; 500000 spectateurs. En football, le Mali se situe dans la Poule B avec le Congo Brazzaville, le Cameroun et le Niger. En Basketball, il est situé dans la poule B également avec la France, le Luxembourg et le Bénin. 77 Etats membres et gouvernements sont membres de la francophonie.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017