Mercredi 26 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mondial 2018 : LA GUINEE REFUSE D’AFFRONTER LA LIBYE EN TUNISIE

Le 4 septembre prochain, la Libye reçoit la Guinée dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018. Cependant, en raison de la situation sécuritaire qui prévaut chez eux, les Chevaliers de la Méditerranée (surnom de la sélection libyenne, ndlr) ne peuvent toujours pas jouer à domicile. Du coup, la FIFA a programmé le match en Tunisie, mais cette décision est contestée par la Fédération guinéenne de football.

Le Syli national ne souhaite pas jouer au pays des Aigles de Carthage, qui font eux aussi partie du groupe de qualification. « Nous nous empressons de vous exprimer notre étonnement qu’un match qui nous oppose à la Libye soit joué en Tunisie, alors que nous sommes dans le même groupe de qualification que ce pays. On pourrait certainement se tromper mais, nous nous sommes demandés pourquoi la Libye a joué son précédent match contre la Tunisie en Algérie et décide, subitement, de nous recevoir chez notre adversaire commun, la Tunisie car, le lieu pourrait influencer négativement notre résultat », a expliqué la Fédération guinéenne de football dans un courrier adressé à la FIFA. La réponse de l’instance dirigeante du ballon rond est attendue.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

26 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: comment s'annoncent les législatives?

26 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017