Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Championnat national : LES ONZE CREATEURS PASSERONT LA FÊTE AU CHAUD

Après quatre matches sans victoire, les joueurs de Niaréla ont repris la bonne direction de marche, en dominant le Djoliba 2-0, en ouverture de la 14è journée du championnat. Dans l’autre match du jour, l’USFAS a battu le COB par le strict minimum 1-0

La série noire continue pour le Djoliba. C’est le moins que l’on puisse dire, après la nouvelle déconvenue de l’équipe de Hérémakono battue 2-0 par les Onze Créateurs, mercredi, en ouverture de la 14è journée du championnat. Les deux buts des Créateurs ont été marqués, en deuxième période, par le même joueur, Lamine Diakité, qui a frappé aux 50è et 64è min. Lors de la précédente journée, les Rouges avaient été défaits 1-0 par le Stade malien et les inconditionnels de Hérémakono s’attendaient à un rachat des joueurs de Fanyeri Diarra, lors de cette 14è journée. Mais ce fut encore la déception pour eux. Pour la deuxième fois, en une semaine, ils ont quitté les gradins la tête basse et avec beaucoup d’amertume. La déception fut d’autant plus grande, pour les supporters djolibistes, que les Créateurs restaient sur une mauvaise série de quatre matches sans succès (trois nuls et une défaite). La dernière victoire des protégés de Djibril Dramé remontait à la 9è journée (1-0 face à l’USFAS) et il était difficile d’imaginer un réveil des Jaunes et noirs contre les Rouges. Mais, la réalité du terrain est la seule qui vaille et les Djolibistes l’ont appris à leur dépend, mercredi, au stade Mamadou Konaté avec cette nouvelle défaite qui risque de faire couler beaucoup de salive à Hérémakono. L’entraîneur Fanyeri Diarra en est conscient, mais le technicien veut toujours y croire et n’entend pas baisser les bras : «Les mots me manquent pour qualifier le comportement de l’équipe. Après la défaite de la précédente journée, je pensais qu’on allait réagir positivement, mais, c’est tout le contraire qu’on a vu aujourd’hui (mercredi, ndlr). Nous avons carrément rendu les armes et ça a été une noyade collective», a martelé l’ancien international Fanyeri Diarra. «Nous allons continuer à travailler. Nous aurons les mots pour les (joueurs, ndlr) requinqués, nous allons avancer. Ce n’est pas une raison, après deux défaites, d’être démotivé», ajoutera Fanyeri Diarra.

Du côté des Onze Créateurs, c’était la fête et le soulagement. L’équipe restait sur quatre sorties décevantes et nombre d’observateurs avaient commencé à se poser des questions sur cette mauvaise série des protégés de Djibril Dramé. «Nous avons été costauds aujourd’hui (mercredi, ndlr). Nous revenons d’une série de matches nuls et de défaites. C’était vraiment difficile de continuer dans ce sens. Nous avons su réagir et ce succès est d’autant plus réconfortant que le Djoliba fait partie des favoris du championnat», a commenté l’entraîneur-adjoint des Onze Créateurs, Demba Traoré. Le technicien renchérira: «Les joueurs étaient conscients de la situation. Nous avons bien préparé cette rencontre et, Dieu merci, nous avons gagné. J’espère que cette victoire marquera le réveil de l’équipe».

Pour revenir à la rencontre proprement dite, la première période a été très pauvre en occasions de but. En tout et pour tout, le public du stade Mamadou Konaté n’a vu qu’une seule occasion nette, lors des 45 premières min : une frappe puissante de Lassana Samaké qui prenait la direction des buts et qui sera détournée par le keeper du Djoliba, Adama Keïta (13è min). La deuxième période sera presque identique à la première, en termes d’actions, sauf qu’elle sera marquée par l’inscription de deux buts. Le premier but interviendra, cinq minutes seulement, après la reprise. Suite à un excellent travail de Mamady Diané, ponctué d’un long centre dans le dos de la défense adverse, Lamine Diakité récupère le cuir et trompe Adama Keïta du plat du pied (50è min, 1-0).

Ce but provoque une douche froide dans le dos des supporters de Hérémakono. Mais, ces derniers retrouvent la voix, huit minutes plus tard, après l’expulsion du milieu récupérateur de Niaréla, Harouna Samaké. Avec cette expulsion, on pensait que le Djoliba allait reprendre les choses en main. Mais, il n’en sera rien. Au contraire, ce sont les Créateurs qui continueront à faire le jeu et à se créer des occasions. Résultat : les protégés de Djibril Dramé réalisent le break, peu après l’heure de jeu, suite à une belle action collective conclue par Lamine Diakité (64è min, 2-0). Ce sera le score final de la rencontre pleins d’amertume, le capitaine Seydou Diallo et ses coéquipiers regagneront les vestiaires la tête basse. Dans l’autre match du jour, l’USFAS a assuré le service minimum face au COB (1-0). C’est dire que Créateurs et militaires passeront la fête de Ramadan au chaud.

Boubacar THIERO

 

Mercredi 21 juin, au stade Mamadou Konaté

Onze Créateurs-Djoliba : 2-0.

Buts de Lamine Diakité (50è et 64è min).

Expulsion de Harouna Samaké des Onze Créateurs (58è min).

Arbitrage de Boubou Traoré, assisté de Bréhima Konaté et Seydou Diakité.

Onze Créateurs : Cheick AC. Sy, Boubacar Samassékou (cap), Lassana Samaké, Sékou Diarra, Harouna Samaké, Idrissa Guindo (Mamadou Koné, 90è +3 min), Mamady Diané (Boubacar Diarra, 75è min), Cheickné Samaké, Lamine Diakité, Ismaël Bamba, Ousmane Diarra.

Entraîneur : Djibril Dramé.

Djoliba : Adama Keïta, Seydou Diallo (cap), Siaka Bagayoko, Nouhoum Kané, Abdoulaye Diaby, Aliou Dieng, Mamadou Cissé (Soumaïla Sidibé, 71è min), Mohamed B. Traoré, Moussa Sissoko (Mahamadou M. Coulibaly, 60è min), Oumar Kida, Cheick T. Niang (Mamadou Sow, 71è min).

Entraîneur : Fanyeri Diarra.

Source: l'Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018