Vendredi 20 Octobre 2017
Forum de Paris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Ligue régionale de football de Ségou : Mamadou Sow, président à tout prix !

La canicule sportive a de nouveau débordé à Ségou le dimanche dernier. Et pour cause, la ligue régionale de football devrait procéder à l’élection de son président et les autres membres du bureau, conformément à l’esprit et à la lettre du protocole d’accord de sortie de crise signé sous le leadership éclairé du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, le 27 avril dernier entre Boubacar Baba Diarra et Mamadou Dipa Fané.

Le premier représentait les membres du Comité exécutif de la Fédération Malienne de Football alors juridiquement frappée par une mesure de dissolution prononcée par le ministre des Sports, Ousseiny Amion Guindo tan-disque que le second dirige depuis trois ans, un groupe de « putschistes », se réclamant des Clubs et Ligues majoritaires.

C’est l’antagonisme des deux blocs qui a encore surgi à Ségou alors que tout semblait normal pour la tenue de cette élection. En tout cas, les discours d’ouverture des travaux prononcés par le Directeur National des Sports, Ibrahima Fomba, la 5ème adjointe au Maire de la commune urbaine de Ségou MmeSackoDjélikaHaidara et le directeur de cabinet du gouverneur de Ségou BaniOuldCissé,convergeaient dans cette direction. Tous ont appelé à l’apaisement. Mais, l’accalmie n’a été que de courte durée.

Aussitôt après le cérémonial d’ouverture, les vrais problèmes ont commencé suite à la décision du chef de la Division des Sports de Ségou, Issa Traoré de fermer l’accès de la salle à un délégué mandaté, proche de Cheick Oumar Soumbounouau moment du contrôle des mandats.Cette obligation d’évacuer la salle a été suivie par une vague de protestation de la tendance de Barou. « Trop c’est trop », s’insurgea-t-elle à la fois contre le chef de la Division des Sports mais aussi contre le Directeur National des Sports pour son inaction, alors qu’il était censé rassurer les deux camps de la neutralité des autorités politiques. Est-il besoin de rappeler que la médiation gouvernementale à travers le ministre Abdel Kader Konaté a fait savoir à la FEMAFOOT et à ses détracteurs, Mamadou Dipa Fané et ses amis, que le gouvernement a décidé de sortir définitivement des problèmes sportifs au Mali, jusqu’à preuve du contraire en arguant qu’il reste derrière les prescriptions de la FIFA.

Faire élire Mamadou Sow coûte que coûte

Comment et pourquoiIbrahima Fomba, fut-il Directeur National des Sports s’arrange-t-ilpour se trouver dans le camp des « tripatouilleurs » des règles d’élection d’une association censée être autonome ? Mais, connaissant les origines de la crise, ce paradoxe n’étonne guère. Car, il découle d’une volonté. Celle de faire élire coûte que coûte, le richissime vice-président de l’AS-Bakaridian de Ségou, Mamadou Sow. Notons également que c’est cet homme aux mains faciles sur les finances qui est le principal bailleur de toutes les actions subversives menées contre le bureau fédéral devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Il y a donc de quoi à compenser ses efforts. Mais, cela doit se faire dans les règles de l’art et dans l’entente cordiale. Le forcing ne peut aboutir qu’à la cassure. Quand on se réclame des clubs et ligues majoritaires, on n’a pas besoin de tricher pour se hisser sur le trône d’une organisation. Aux élections présidentielles de juin et juillet 2013, la victoire du président IBK ne souffrait d’aucune contestation.

Car, le score écrasant suffisait pour prouver qu’il a gagné haut les mains lors desdeux tours du scrutin. Comme l’a Wolé Soyinka, « le tigre ne proclame pas sa tigritude. Il bondit sur sa proie et la dévore ». Comme pour que s’il est sûr de lui, qu’il suive la voie normale des choses. Car ce sont ces actions qui plaideront en sa faveur.

Les problèmes soulevés par la liste du candidat Soumbounou  portaient entre autres sur plusieurs districts.  A Bla, il y a un certain Ousmane Guindo qui ne fait même pas partie du bureau mais qui est mandataire.  A San,  c’est encore plus grave. Là, il y’a un mandataire  répondant au nom de MalickDieng qui est à la fois le premier vice-président de la ligue régionale de basketball de Ségou et  membre du District de football de San. Pour le camp Soumbounou, les textes sont clairs : il y a incompatibilité  car on ne peut pas être membre de deux fédérations différentes. Cette disposition statutaire éliminait carrément la ligue du District de San. Le Directeur Régional Issa Traoré a voulu écarter le District de Tominian fidèle à la liste du candidat Cheick Oumar Soumbounou  puisque c’est à la dernière minute dans la salle que le District de Tominian a été pris en compte. Concernant  le District de Niono, il n’a même pas d’affiliation.

«Ils sont forclos, ils ne peuvent  même pas jouer. Ils ne devraient même pas être dans la salle et ne devraient même pas être convoqués à plus forte raison être éligibles », s’indigna Lamine Sory Dembélé,  le porte-parole de la liste du candidat Cheick Oumar Soumbounou. Qui  a trouvé dommage que leur doléance ne soit pas prise en compte par le Directeur National des Sports qui a validé le bureau de Nionopour le compte de la liste du candidat  Mamadou Sow.

Selon le porte-parole du candidat Soumbounou, tous ces documents attestent que ce qui s’est passé à Ségou et à Bla n’a pas été fait suivant les textes et le Directeur National des Sports n’a pas réagi. Comme pour se faire ‘’bonne conscience’’, il s’est arrangé à tout laisser au directeur régional, Issa Traoré. Qui devrait procéder au contrôle de mandats. Or, le hic qui donne à commenter est que celui-ci a fait déjà l’objet de dénonciation devant le Comité de suivi par la tendance Soumbounou, qui avait même jugé la réserve fondée et recevable. C’était suite à son comportement partial lors de l’élection avortée. Mais, par quelle manœuvre, la même personne se retrouve au cœur de l’action, si ce n’est la seule volonté de tricher au profit du richissime vice-président de l’AS-Bakadian ?

Si à l’ouverture  des travaux, les vœux  exprimés  par le directeur de cabinet du gouverneur de Ségou et par la 5ème adjointe au maire de la commune urbaine de Ségou étaient  de parvenir à mettre en place un bureau de la ligue régionale de football qui défendra l’intérêt du football ségovien, force est de constater que cela n’a pas été le cas.

Pour la prochaine tenue del’élection régionale de football de Ségou, il faudrait   donc que tous les Districts soient renouvelés sous la supervision du comité de suivi.

C’est donc après le refus d’accès à la salle d’un mandataire de la liste du candidat Cheick Oumar Soumbounou  dit Barou que ce dernier  sous la supervision du représentant de la Fédération Malienne de Football Makan Moussa Sissoko a décidé de mettre un bureau en place en compagnie de  ses cinq Districts que sont Ségou, Bla, Tominian, Macina et Barouéli.

La liste du candidat  Mamadou Sow a aussi mis un bureau en place sous la supervision du directeur national des sports Ibrahima Fomba.

La liste du candidat Barou Soumbounou qui comporte 23 membres a pour entre autres ambitions de développer le football féminin   et le football au niveau de la base. « On n’est pas là pour faire la guerre. On est là pour l’intérêt du football.

Si le camp Mamadou Sow aime travailler avec nous il n’ya pas d’équivoque. On est prêt à travailler avec quiconque qui désire travailler avec nous, qui partage les mêmes intérêts que nous » a – t – t il conclu. »

Si à l’ouverture  des travaux  les vœux  exprimés  par le directeur de cabinet du gouverneur de Ségou, et  de la 5ème adjointe au maire de la commune urbaine de Ségou étaient  de parvenir à mettre en place un bureau de la ligue régionale de football qui défendra l’intérêt du football Ségovien, force est de constater que cela n’a pas été le cas.

Comme l’a dit le chef de cabinet du gouverneur de Ségou Bani Ould Cissé, il incombe au comité de suivi de déployer tous leurs efforts afin que cette préoccupation nationale qui est la mise en place de la ligue régionale de Ségou  soit une réussite  pour l’intérêt du football Ségovien.

Almihidi  Touré

Source: Tjikan

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Sory I Guindo à la FEMAFOOT : « Incapable de mettre sur pied un nouveau bureau, ils se chamaillent comme des gamins. Honte à vous ! »

Monde du football malien : Un mélange de torchons et de serviettes

Le tohu-bohu qui a émaillé l'élection du nouveau bureau de la FEMAFOOT nous oblige à sortir des tiroirs un article publié en 2006 par notre confrère Sory I Guindo. A lire absolument !

Lire la suite

Blog

 Modibo Koné :« Le Mali peut créer des millions d’emplois à travers l’Agriculture » 

Pour le Malien Modibo Koné, ni le sous-développement ni le chômage ne sont des fatalités. Le soldat du développement – comme il se définit – expose dans cette interview que nous publions en trois parties, sa vision sur les réformes nécessaires à la transformation de l’Afrique. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Manifestation ton pied mon pied

19 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RCA: faut-il plus de casques bleus?

19  0ctobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017