Vendredi 20 Octobre 2017
Forum de Paris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Championnat national, Djoliba-Stade malien : LE PREMIER TOURNANT DU CHAMPIONNAT ?

Les Stadistes sont leaders du classement avec 32 points, contre 26 pour les Rouges qui occupent la deuxième place. Une victoire permettrait aux Blancs de prendre le large en tête

La rencontre la plus attendue de la 13è journée sera, sans doute, le choc entre les deux poids lourds du championnat, le Stade malien et le Djoliba qui s’affrontent, dimanche au stade Modibo Keïta. Invaincus depuis le début de la compétition et leaders du classement, avec 32 points, les Stadistes aborderont la rencontre avec les faveurs du pronostic et auront à cœur de prolonger la série. Mais les Blancs savent, mieux que quiconque, que les confrontations avec les Rouges ne sont jamais faciles et qu’il leur faudra batailler dur pour espérer préserver leur invincibilité. Le Stade malien affiche 32 points au compteur et est assuré de garder le fauteuil de leader du classement, quel que soit le résultat du match.

Mais il n’empêche, c’est un duel de suprématie, voire le premier tournant du championnat et l’équipe qui sortira vainqueur de la rencontre marquera, à coup sûr, des points dans la course au titre de champion du Mali. En tout cas, ce n’est faire une insulte aux autres équipes que de dire que le Stade malien et le Djoliba sont les grandissimes favoris de la compétition et que les explications entre ces deux cadors donnent, le plus souvent, des indications claires sur la suite des événements. Le match de dimanche ne devrait pas faire exception à la règle et il ne fait guère de doute que l’ombre de la grave crise qui divise le monde du football national depuis quatre ans, planera sur la partie.

Les responsables stadistes et djolibistes sont, en effet, les principaux acteurs de cette crise et chaque jour qui passe, éloigne les supporters les uns des autres. La pression sera donc très forte pour les joueurs mais aussi dans les gradins. Stadistes et Djolibistes auront en commun d’avoir sur leur banc respectif deux anciens internationaux qui ont participé, à plusieurs reprises, à ce «clasico» à la malienne, en tant que joueur et entraîneur. Il s’agit de Mamoutou Kané «Mourlé» qui a conduit le Stade malien au sacre, l’année dernière, et Fanyeri Diarra qui a effectué son come back au Djoliba, il y a quelques mois. Mourlé a l’avantage de mieux connaître son effectif qu’il dirige depuis deux ans, alors que Fanyeri Diarra est à la recherche d’une équipe. Pour le technicien de Hérémakono, la mayonnaise n’a pas encore pris corps et la jeune vague aura fort à faire pour stopper la machine stadiste.

En 13 journées de championnat, les Blancs n’ont lâché que 4 points (2 nuls), alors que les Rouges affichent un bilan de 8 victoires, 2 nuls et 2 défaites. Lors de leur dernière sortie, les Stadistes ont dominé le COB 2-0, tandis que les Djolibistes ont été accrochés 0-0 par l’ASOM. Après 13 journées de débats, 6 points séparent les deux équipes (32 pour le Stade malien, 26 pour le Djoliba) et une victoire permettrait aux Blancs de porter leur avance à 9 unités. Les protégés de Fanyeri Diarra n’ont donc pas le choix : pour espérer garder le contact avec le grand rival stadiste, ils doivent, impérativement, obtenir un résultat positif, dimanche, au stade Modibo Keïta pour ce premier choc du championnat. Reste à savoir maintenant si Oumar Kida et ses coéquipiers ont les moyens de faire échec à l’équipe de Sotuba en pleine confiance, après son succès 2-0 de la précédente journée contre les Olympiens.

Après l’explication entre le Djoliba et le Stade malien, le Réal (8è, 17 points) affrontera, en deuxième heure, le Sonni (18è, 5 points). A priori, ce match ne devrait être qu’une petite promenade de santé pour les Réalistes, même si ces derniers ont été accrochés 0-0, lors de leur précédente sortie, par l’USFAS. En tout cas, on voit mal le Réal lâcher des points contre la lanterne rouge du classement.

A Barouéli, l’AS Bakaridjan sera l’hôte de l’USFAS, alors que LC. BA se déplacera dans la capitale de l’arachide où il en découdra avec l’USC Kita.

Deux rencontres sont prévues au stade Mamadou Diarra H. de Koulikoro. Samedi, le CSD recevra l’AS Black stars et, 24h plus tard, ce sera au tour de l’autre équipe de la deuxième région, le Nianan, de s’expliquer avec l’US Bougouni. Quant au COB et aux Onze Créateurs, ils affronteront, respectivement, l’ASOM et le CSK.

Boubacar THIERO

 

LE PROGRAMME

Vendredi 16 juin, stade Mamadou Konaté

16h 30 : ASB-Mamahira AC

Samedi 17 juin, au stade Modibo Keïta

16h 30 : COB-ASOM

18h30 : Onze Créateurs-CSK

Au stade Mamadou Diarra H.

16h 30 : CSD-AS Black Stars

Au stade Municipal Lamine Konaté

16h 30 : USC Kita-LCBA

Dimanche 18 juin, au stade Modibo Keïta

16h 30 : Djoliba-Stade malien

18h 30 : Réal-Sonni AC

Au stade Municipal de Baraoueli

16h 30 : AS Bakaridjan-USFAS

Au stade Mamadou Diarra H.

16h 30 : AS Nianan-US Bougouni

Match amical : LA DEROUTE DES LIONS IMDOMPTABLES DU CAMEROUN

Voilà une bien mauvaise manière de préparer la coupe des Confédérations et le match face au Chili, dimanche… Mardi 13 juin à Getafe en Espagne, les Lions indomptables du Cameroun ont subi une véritable humiliation, en s’inclinant, lourdement 4-0 face à la Colombie. Avec une équipe remaniée sans Ondoa, Fai, Ngadeu, Bassogog et Aboubakar, sur le banc, le champion d’Afrique a d’entrée subi la domination des Cafetero et n’a jamais pu prendre la mesure de son adversaire.

Logiquement, les Sud-Américains ont ouvert le score par James Rodriguez, buteur d’une jolie frappe au ras du poteau (16e). Loin de se réveiller, les Lions Indomptables ne se montraient absolument pas dangereux et leur défense, aux abonnés absents, pliait une seconde fois sur un corner de James adressé à Mina qui pouvait tranquillement reprendre de la tête pour tromper Onana (30e). Avec 60% de possession, l’addition aurait même pu être plus lourde en faveur des hommes de José Pékerman.

Les poulains d’Hugo Broos s’agitaient enfin quelque peu avant la pause et, sur un tir, Olivier Boumal obligeait Ospina à se détendre. Ngwem et Tambe tentaient eux aussi leur chance, sans succès.

Au retour des vestiaires, l’expulsion de Tambe pour un mauvais geste sur un coup de pied arrêté minait définitivement les Lions, sans compter que Mina, esseulé en pleine surface, s’offrait un doublé (52e). Les Camerounais se montraient plus remuants au cours de ce second acte, notamment sous l’impulsion de Djoum, entré en jeu, et Boumal chauffait les gants de l’entrant Vargas sur un coup-franc.

Malgré tout, c’est bien la Colombie qui disposait d’une multitude d’occasions pour enfoncer un peu plus le clou. Mais, à l’image d’un lob raté par Falcao, les Sud-Américains péchaient dans le dernier geste. Jusqu’à la frappe d’Izquierdo qui clôturait le score avec l’aide de la barre (85e). Le Cameroun va vite devoir s’en remettre…

Source : L'Essor  15/06/17

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #4 Dionizy Jaromin 05-07-2017 07:57
Thank you for any other great post. The place else may just
anyone get that type of info in such a perfect way of writing?
I have a presentation next week, and I am at the look for such information.
Citer
0 #3 Hugo lakomy 04-07-2017 01:19
It's the best time to make some plans for the future
and it is time to be happy. I have read this
post and if I could I want to suggest you few interesting things or tips.
Maybe you could write next articles referring to this article.
I want to read more things about it!
Citer
0 #2 Scott Przybylek 03-07-2017 18:37
Heya i'm for the first time here. I found this board and I find It truly useful & it helped me out much.

I'm hoping to present something back and aid others like you aided me.
Citer
0 #1 Jan Jozef Rokita 02-07-2017 18:29
I visited multiple sites however the audio quality for audio songs current at
this web site is really superb.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Sory I Guindo à la FEMAFOOT : « Incapable de mettre sur pied un nouveau bureau, ils se chamaillent comme des gamins. Honte à vous ! »

Monde du football malien : Un mélange de torchons et de serviettes

Le tohu-bohu qui a émaillé l'élection du nouveau bureau de la FEMAFOOT nous oblige à sortir des tiroirs un article publié en 2006 par notre confrère Sory I Guindo. A lire absolument !

Lire la suite

Blog

 Modibo Koné :« Le Mali peut créer des millions d’emplois à travers l’Agriculture » 

Pour le Malien Modibo Koné, ni le sous-développement ni le chômage ne sont des fatalités. Le soldat du développement – comme il se définit – expose dans cette interview que nous publions en trois parties, sa vision sur les réformes nécessaires à la transformation de l’Afrique. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Manifestation ton pied mon pied

19 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RCA: faut-il plus de casques bleus?

19  0ctobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017