Jeudi 17 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN 2019 : LES AIGLES SE PRÉPARENT A CASABLANCA

La sélection nationale est à Casablanca depuis dimanche. Le technicien français, Alain Giresse et ses hommes préparent la première journée des éliminatoires de la CAN, Cameroun 2019. Les Aigles affronteront le Gabon, le 10 juin, au stade du 26 Mars.

Selon nos informations, 12 joueurs ont participé à la première séance d’entraînement, hier matin et dans l’après midi au centre de Casablanca. Retenus par leurs clubs qui disputaient les barrages en France, le gardien Oumar Sissoko (US Orléans), le défenseur Mahamadou N’Diaye (Troyes) et l’attaquant Adama Niane (Troyes) ont pris du retard.

Les 3 joueurs rejoindront le groupe aujourd’hui. Les manches retour des barrages se sont disputées dimanche. Troyes a obtenu le nul (0-0) sur le terrain de Lorient et monte en L1 grâce à sa victoire (2-1) au match aller. L’US Orléans et le gardien Oumar Sissoko jouaient leur survie en deuxième Division.

Vainqueur du Paris FC (1-0) en barrage retour, ils ont préservé leur place en Ligue 2, puisque l’équipe s’était déjà imposée 1-0 à l’aller. Moussa Doumbia (Arsenal Tula, Russie) est également en retard et n’a pas encore rejoint ses camarades au Maroc.

Pour cause de coupe CAF, les deux joueurs du TP Mazembé, Salif Coulibaly et Adama Traoré ne pourront, malheureusement, pas participé au stage, puisque les Corbeaux affrontent les Sud Africains de Supersport United d’Afrique, dimanche pour le compte de la 3è journée de la phase de poules de la C2.

Nos sources indiquent que Mamoutou N’Diaye (RS Antwerp, Belgique), Kalifa Coulibaly (La Gantoise, Belgique) et Adama Traoré du Rio Ave, seront également absents au stage marocain. Un vrai casse-tête pour le sélectionneur national, Alain Giresse.

Ladji M. DIABY

Source : L’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Modification par référendum de la Constitution (rediffusion)

16 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Coulées de boue en Sierra Leone : plus de 300 morts et 2 000 personnes sans abri

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017