Championnat junior : L’ASOM SURPREND LE REAL

Publié le 11 août
Source : L'Essor

L’équipe de Missira a remporté le premier trophée majeur de son histoire en dominant 2-0 les Scorpions juniors, vendredi en finale du championnat régional de la catégorie

La finale de la 6è édition du championnat régional des juniors doté du « trophée Mali line logistiques » s’est disputée vendredi au stade Mamadou Konaté. Cette année, le bouquet final a mis aux prises le Réal et l’ASOM et ce sont les juniors de Missira qui se sont imposés 2-0.

Les deux buts de la partie ont été marqués par Mamadou Sacko (67è min) et Brahima Diallo (90è min).  La rencontre s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le PDG de Mali line logistiques Sidy Lamine Traoré et le président de la ligue du District, Boubacar Monzon Traoré. Les jeunots de l’ASOM remportent le premier trophée majeur de leur histoire et privent les Réalistes d’un titre qu’ils avaient raté déjà l’année dernière face au COB (0-1). Il n’y a pas eu de round d’observation pour cette rencontre. Dès le coup d’envoi, le Réal prend la direction des opérations et provoque la première alerte.

A la réception d’un centre venu de la droite, l’avant centre des Scorpions, Sidiki Maïga enchaîne contrôle et frappe et oblige le keeper de Missira à se dégager en corner (5è min). Dans la foulée, les juniors de Djicoroni-Para obtiennent deux énormes occasions qui seront gâchées par Mamadou Abou Seck et Amadou Haïdara (7è et 32è min).

Sous la pression de leurs adversaires, les Olympiens de Missira concèdent un penalty peu après la demi-heure, suite à une faute du latéral droit de Missira, Seydou Diarra sur Amadou Haïdara. Ce dernier tente de se faire justice lui-même mais perd son duel avec le keeper Oumar Doumbia (35è min). On en restera là jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires, l’ASOM montre un nouveau visage et porte le danger devant les buts de Drissa Kouyaté d’entrée de jeu. A la réception d’une passe en profondeur de Moussa Sissoko, Bréhima Diallo se présente seul devant le gardien du Réal qui s’impose (47è min). La deuxième tentative sera la bonne pour les juniors de Missira. Entré en jeu  en deuxième période, Mamadou Sacko ouvre le score pour les siens d’une frappe aussi limpide que précise (67è min; 1-0). En fin de match, l’ASOM se retrouve à 10, suite à l’expulsion de Moussa Doumbia pour cumul de cartons (86è min). Les Réalistes avaient une demi-dizaine de minutes pour refaire leur retard au tableau d’affichage. Ils poussent, poussent mais ne parviennent pas à trouver la faille dans la défense olympienne. Et c’est au plus fort de la domination du Réal que Brahim Diallo tue le suspense en inscrivant le deuxième but de l’ASOM à la suite d’une belle action collective (90è min; 2-0).

«J’ai un sentiment de satisfaction, les deux équipes ont livré un bon match, je félicite le vainqueur et j’encourage le vaincu qui n’a pas aussi démérité, commentera le PDG de Mali Line Logistiques, Sidy Lamine Traoré. Le football des jeunes c’est toujours du beau jeu et surtout du fair-play. Notre partenariat avec la ligue du District continuera toujours avec comme seul objectif le développement du football à la base», ajoutera le parrain. Le président de la ligue du District, Boubacar Monzon Traoré soulignera également la qualité du spectacle produit par les deux équipes et surtout l’esprit fair play qui a marqué la finale. «C’est une grande satisfaction pour la ligue. Comme hier (jeudi lors de la finale des cadets remportée 1-0 par le Stade malien devant le Djoliba, ndlr) on a assisté à une belle finale. Le mérite en revient aux deux finalistes qui se sont battus pendant 90 minutes dans la plus grande sportivité. Nous saluons également la mobilisation et le comportement fair play du public qui a répondu l’appel», ajoutera le premier responsable de la ligue.

Malgré la déception d’avoir perdu en finale pour la deuxième fois d’affilée, le coach  du Réal, Sidy Mahamadou Diallo a tenu à rendre hommage aux joueurs de Missira qui, soulignera-t-il, disputaient leur première finale. «Les deux équipes ont bien joué et l’ASOM mérite sa victoire. Je félicite les joueurs de l’ASOM qui ont beaucoup progressé. Pour ce qui nous concerne, nous allons continuer à travailler et à préparer une nouvelle génération pour l’année prochaine parce que beaucoup de ces jeunes vont monter en première Division», dira le technicien réaliste. Pour l’entraîneur de l’ASOM, Mamadou Sacko, le sacre de son équipe est avant tout le fruit d’un long travail et l’envie collective de ses joueurs de réaliser quelque chose ensemble. «Ils (les joueurs, ndlr) se sont battus aujourd’hui comme des lions. Ils ont respecté les consignes et le résultat est là», s’exclamera le technicien. Et d’ajouter : «pour espérer battre une grande équipe comme le Réal, il fallait être au top sur tous les plans».

B. THIERO

Vendredi 8 août au stade Mamadou Konaté

Réal-ASOM : 0-2.

Buts de Mamadou Sacko (67è min) et Brahima Diallo (90è min).

Arbitrage de Mababa Konté assisté de Samba Diarra et Kalifa Traoré.

Expulsion de Moussa Doumbia de l’ASOM (86è min).

Réal : Drissa Kouyaté, Moussa Keïta, Mamadou E. Diallo, Abdoulaye Dembélé, Aboubacar S. Keïta, Mambé Traoré (Boubacar Ballo), Amadou Haïdara (cap), Moustapha Camara (Alassane Camara), Sidiki Maïga, Amidou Dembélé, Mamadou A. Seck (Sory I. N’diaye). Entraîneur : Sidy Mahamadou Diallo.

ASOM : Oumar Doumbia, Mamadou C. Traoré, Alama Sékou Gakou, Moussa Doumbia, Amadou Agnou, Diakaria Traoré, Seydou Diarra (cap) (Waly Keïta), Moussa Sissoko (Lancina Diakité), Bahima Diallo, Abdoul Aziz Sogodogo, Mohamed Traoré (Mamadou Sacko). Entraîneur : Mamadou Sacko.

Source : L’Essor du 11/08/2014

Commentez avec facebook