Mercredi 20 Septembre 2017
Prévention de exode rural

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Congrès de FIBA-Afrique : PLUSIEURS DOSSIERS SUR LA TABLE

Plus de 40 pays participent aux travaux du congrès mi-mandat de FIBA-Afrique qui se déroulent, depuis hier, dans un hôtel de Bamako. Plusieurs sujets seront abordés lors de ce congrès mi-mandat de l’instance dirigeante du basket-ball continental.

Entre autres, on peut citer le système et le calendrier des compétitions 2017, les compétitions 3×3, le développement des fédérations nationales, les relations entre FIBA-Afrique et les fédérations nationales, l’organisation du prochain Afrobasket masculin. La tenue  de ce congrès permettra, également, d’évaluer les premières années du mandat (2014-2019) du président de FIBA-Afrique, notre compatriote Hamane Niang. L’ancien président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) et ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, a été élu à la tête de FIFA-Afrique, le 1er août 2014, à Madagascar.

«Les enjeux de ce congrès sont multiples. Nous allons partager avec l’ensemble des fédérations africaines de basket-ball, qui sont au cœur de la nouvelle gouvernance, un certain nombre de sujets», souligne Hamane Niang. «L’Afrique a pris le pas sur les 4 autres zones pour la préparation du congrès mi-mandat de FIBA-Monde. Nous allons organiser des ateliers pour permettre à nos fédérations de s’informer sur toute la stratégie de FIBA-Monde concernant le développement des fédérations et l’organisation des nouvelles compétitions qui débuteront en novembre 2017. En dehors de la NBA, pour le moment, tout le monde est concerné par les nouvelles fenêtres du basket. Les professionnels ont la garantie d’être assurés par FIBA», ajoutera le président de FIBA-Afrique.

L’un des axes stratégiques de FIBA reste le développement des fédérations nationales. «Le congrès nous permet d’être en phase avec les fédérations sur ce que la FIBA entend par développement. On va aussi proposer à nos fédérations la mise à jour des textes. Nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour que le 3×3 devienne une discipline olympique. Ce sera, peut-être en 2020, lors des J. O de Tokyo. Il faut que les fédérations s’impliquent pour que l’Afrique puisse être dignement représentée dans cette discipline», conclura Hamane Niang, en présence du président de FIBA-Monde, Horacio Muratore.

Les travaux du congrès doivent prendre fin, cet après-midi.

L.M. D.

Source : L’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat à la candidature

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Quelle image avez-vous de l'ONU?

19 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017