Mercredi 16 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Crise du football malien: Une marche prévue ce jeudi pour soutenir le bureau de la Femafoot dissout par le ministre Guindo

Ce jeudi 20 avril 2017, une marche est prévue à Bamako pour soutenir le Comité exécutif de la Fédération malienne de football (Femafoot) qui a été dissout par le ministre du sport. Les marcheurs parcourront le trajet qui sépare la Bourse du Travail à la primature.

La marche, selon Youssouf Sangaré, membre de la commission d’organisation, est organisée par le collectif de treize clubs de la ligue 1, des clubs de deuxième division, des centres de formations de football, des clubs féminins, de cinq ligues de football, et une armada des supporters de tous ces clubs. « Nous avons programmé cette marche, car la situation de crise que nous vivons, a trop duré », déclare Youssou Sangaré.

Notre objectif, a-t-il dit, est de « revenir à la légalité », c'est-à-dire, que les enfants jouent au ballon. Nous avons déposé la demande de marche auprès de la mairie de la Commune III du district de Bamako. « Et au moment où je vous parle (mercredi 19 avril à 14h 32 mn), nous n’avons pas été contactés pour nous dire qu’elle est annulée», souligne Youssouf Sangaré.

Source : Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Modification par référendum de la Constitution (rediffusion)

16 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Coulées de boue en Sierra Leone : plus de 300 morts et 2 000 personnes sans abri

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017