Mercredi 28 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Espagne : les u10 de l’ASB sur le toit du MUNDIALITO 2017

Les mômes du centre de Garantiguibougou ont remporté le tournoi face au PSV Eindhoven des Pays-Bas, battus sur le score sans appel de 6-0.

C’est la deuxième fois d’affilée que le Mali monte sur le podium, une performance saluée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, qui a adressé un message de félicitations à l’ASB

L’Association sportive de Bamako (ASB) a remporté le Mundialito 2017, dans la catégorie U10. En finale disputée le samedi 15 avril, les jeunes pensionnaires de l’équipe de Garantiguibougou se sont promenés 6-0 face au PSV Eindhoven des Pays-Bas. L’intenable attaquant des Jaunes, Adama Traoré, a marqué 5 des 6 buts infligés aux jeunes hollandais (le 6è but a été marqué par un défenseur du PSV Eindhoven contre son propre camp). Comme le Centre Sadio Diarra (CSD) sacré l’année dernière, dans la catégorie des U8 et U10, l’Association sportive de Bamako (ASB) a survolé les débats lors de ce Mondialito. En 8 matches, le représentant malien a signé autant de succès, et mieux, les jeunes pensionnaires de l’ASB ont inscrit la bagatelle de 74 buts.

L’artificier Adama Traoré a terminé en tête du classement des meilleurs buteurs de la compétition avec 26 réalisations, soit une moyenne de 3,25 buts par match. Mohamed Doumbia et Issa Sidibé ont marqué, respectivement, 17 et 13 buts.

«La finale a été difficile, contrairement, à ce que peuvent penser certaines personnes. Le PSV est un grand club et nous a posé quelques difficultés. Heureusement, on a fait montre d’une solidarité sans faille sur le terrain, ce qui a permis à l’équipe de faire la différence.

Nous sommes très contents de ce sacre», a réagi Arouna Fomba, après avoir reçu le Gant d’or décerné au meilleur gardien de la compétition. «Je ne m’attendais pas à ce trophée de meilleur gardien. C’est le fruit d’un bon travail effectué avec mon coach, Vadjiguiba Diaby. Je le remercie beaucoup», ajoutera le jeune keeper.

Le milieu de terrain, Diogo Keïta, abondera dans le même sens. «Je suis très content de la victoire. Je remercie tous les Maliens pour leur soutien, leurs bénédictions et la confiance accordée à l’équipe. La compétition s’est bien déroulée pour nous, on n’est resté solidaire sur le terrain. On a beaucoup communiqué entre nous.

Les matches se sont enchaînés, la fatigue se faisait sentir au fil du temps. Heureusement, on pouvait compter sur l’entraîneur pour gérer les failles. Notre coach a joué un grand rôle dans ce succès. Nous le remercions beaucoup. Nous avons passé un bon séjour en Espagne. Nous avons séduit les Espagnols et nous avons visité plusieurs sites touristiques», a confié le jeune milieu de terrain. Pour atteindre la finale, les Jaunes de l’ASB ont écarté le FC Reus d’Espagne, sèchement battu 9-3. Adama Traoré (4 buts) et son complice de la ligne d’attaque, Mohamed Doumbia (5 buts) sont passés par là.

Le président délégué de l’ASB, Harouna Malikité salue ce deuxième sacre du Mali au Mondialito.Il rend hommage aux protégés de Vadjiguiba Diaby. «Nous sommes très contents du sacre. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a adressé un message de félicitions aux joueurs. Cela prouve que le chef de l’Etat s’intersse au football. Nous en sommes contents et remercions le président de la République pour ce soutien», a dit le président des Jaunes. «Nous avons fourni un effort colossal pour que les enfants puissent travailler dans les bonnes conditions. Ils sont déjà à l’académie, logés et nourris. Nous nous battons pour l’avenir», ajoutera Harouna Malikité.

Pour mémoire, le Mundialito est un tournoi international de football réservé aux enfants et qui se dispute chaque année depuis 1994.

Organisée par l’Ecole internationale de football Ricardo Godoy qui a été créée en 1990, la compétition s’est déroulée cette année à La Costa Dorada, une zone côtière située au sud de la Catalogne (Espagne). Le tournoi a débuté, le 8 avril et plus de 250 clubs, issus de 50 pays, étaient en lice pour les six trophées mis en jeu : les U8, U10, U11, U12, U13 et U14.

Ladji Madihéry DIABY

Coupe de la confédération : LA DEROUTE DES CLUBS IVOIRIENS

L’aventure s’arrête pour les deux représentants ivoiriens en coupe CAF, l’AS Tanda et l’ASEC Mimosas. Battue 1-0 au Gabon à l’aller, l’ASEC Mimosas a été incapable de renverser la vapeur dimanche contre le CF Mounana (0-0). De son côté, l’AS Tanda a été renversée en Afrique du Sud aux tirs au but par le Platinum Stars (2-0, 5-4 tab). Par contre, ça passe pour le CS Sfaxien, le FUS Rabat, le Club Africain, le MC Alger ou encore Horoya qui ont assuré leur qualification.

Cette remarque vaut aussi pour le TP Mazembé (TPM) qui poursuit son opération reconquête ! Forts de leur succès 2-0 à domicile à l’aller en RD Congo, le défenseur international du Mali, Salif Coulibaly et ses coéquipiers ont conservé leur avantage sur le terrain de la JS Kabylie (0-0) dimanche en barrage retour. Globalement bien en place, le TPM a bénéficié de deux parades décisives de Gbohouo et d’un poteau en sa faveur pour résister à la pression des Canaris. Meschack Elia s’est quant à lui vu refuser un but pour hors-jeu.

Une décision sans conséquence puisque le tenant du titre, reversé de la Ligue des champions, verra bien la phase de groupes ! Ses supporters n’en attendaient pas moins. Le dernier qualifié sera connu le 22 avril à l’issue du match en retard Rayon Sports-Rivers United (0-2 à l’aller). A noter que la phase de groupes comptera pour la première fois quatre poules cette année. Tirage au sort prévu le mercredi 26 avril au Caire.

Source : L’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sr Gloria

Urgent :

L'Eglise du Mali est toujours sans nouvelle de la Sr Gloria enlevée à Karangasso depuis le 7 février. Prions pour sa libération.

Pour toute information, prière et supplication de contacter le 92.40.19.80 ou le 65.94.87.58 

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Rupture des relations diplomatiques

27 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali: faut-il enterrer le projet de révision de la Constitution?

27 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017