Jeudi 19 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Comité provisoire du ministre Housseini Amion Guindo : 26 millions de fcfa pour la seule mission au siège du TAS à Lausanne

La seule mission du Comité provisoire du ministre des Sports Housseini Amion Guindo au siège du Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne aura coûté la bagatelle de 26 millions de fcfa, selon l’un des membres.

Cette enveloppe financière fait partie du budget de 40 millions de fcfa que le département des Sports avait mis à la disposition de son Comité pour ses activités. En moins d’un mois seulement, la caisse semble être déjà vide. Puisque beaucoup de sous ont été dépensés pour des broutilles, notamment lors d’un meeting de soutien au Comité de Sidi Diallo. “Ce jour-là, ils nous ont donné 3 000 fcfa par personne afin de mobiliser beaucoup de monde. Malgré tout, les gens ont refusé. Et certains se sont contentés de prendre leurs sous avant de disparaitre. Parce qu’ils savent que ce n’est pas une affaire sérieuse” précise notre source.

En tout cas, 26 millions fcfa pouvaient bel et bien servir à financer deux projets de jeunes où acheter des médicaments pour les malades qui souffrent actuellement dans les services sanitaires. Pour justifier cet argent, le Comité provisoire est-t-il obligé de mentir au peuple malien ?                                                  

 A.B. HAÏDARA

Source : Aujourd'hui-Mali  15 Avr 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018