Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La Fifa suspend la Fédération malienne pour ingérence politique

La Fifa a suspendu la Fédération malienne de football (Femafoot), estimant que le pouvoir politique a fait preuve d’ingérence en limogeant ses dirigeants le 8 mars, selon un communiqué de la Fédération internationale jeudi.

"La Fifa a été mise au courant des décisions du Ministre des Sports qui dissolvent le Comité Exécutif de la Femafoot (...) Dans ces circonstances, le Bureau du Conseil a décidé de suspendre la Femafoot avec effet immédiat" indique le communiqué dont l’AFP a eu copie.

"Par conséquent, la Femafoot perd tous ses droits de membre (...) Cela signifie aussi qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Femafoot ne sont désormais plus en droit de prendre part aux compétitions internationales", précise le communiqué.

Cette décision implique également "que la Femafoot et ses membres ne peuvent plus bénéficier des programmes de développement de la Fifa ou de la CAF, la suspension ne sera levée que lorsque les décisions ministérielles auront été annulées et que le comité exécutif de la Femafoot aura été réinstallé" conclut le communiqué.

Le ministère des Sports du Mali avait justifié "la dissolution du comité exécutif de la Femafoot dirigé par le général de police Boubacar Baba Diarra", en raison de "la persistance de la crise au sein du football".

La Fifa pour sa part avait déjà rappelé que "La décision ministérielle allait à l’encontre" de l’indépendance des associations membres et demandé son annulation.

Les autorités politiques ont cependant maintenu la sanction, le conseiller juridique du département des sports, Amadou Diarra Yalcouyé, avait précisé lors d’un point presse que "la Fifa ne peut obliger le gouvernement à revenir sur sa décision".

Source : AFP

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018