Jeudi 29 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La Fifa suspend la Fédération malienne pour ingérence politique

La Fifa a suspendu la Fédération malienne de football (Femafoot), estimant que le pouvoir politique a fait preuve d’ingérence en limogeant ses dirigeants le 8 mars, selon un communiqué de la Fédération internationale jeudi.

"La Fifa a été mise au courant des décisions du Ministre des Sports qui dissolvent le Comité Exécutif de la Femafoot (...) Dans ces circonstances, le Bureau du Conseil a décidé de suspendre la Femafoot avec effet immédiat" indique le communiqué dont l’AFP a eu copie.

"Par conséquent, la Femafoot perd tous ses droits de membre (...) Cela signifie aussi qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Femafoot ne sont désormais plus en droit de prendre part aux compétitions internationales", précise le communiqué.

Cette décision implique également "que la Femafoot et ses membres ne peuvent plus bénéficier des programmes de développement de la Fifa ou de la CAF, la suspension ne sera levée que lorsque les décisions ministérielles auront été annulées et que le comité exécutif de la Femafoot aura été réinstallé" conclut le communiqué.

Le ministère des Sports du Mali avait justifié "la dissolution du comité exécutif de la Femafoot dirigé par le général de police Boubacar Baba Diarra", en raison de "la persistance de la crise au sein du football".

La Fifa pour sa part avait déjà rappelé que "La décision ministérielle allait à l’encontre" de l’indépendance des associations membres et demandé son annulation.

Les autorités politiques ont cependant maintenu la sanction, le conseiller juridique du département des sports, Amadou Diarra Yalcouyé, avait précisé lors d’un point presse que "la Fifa ne peut obliger le gouvernement à revenir sur sa décision".

Source : AFP

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Me Demba Traoré (URD) : Mes vérités sur le comportement du ministre Kassoum Tapo

Lors de son intervention télévisée du 23 juin 2017 sur l’ORTM, le ministre Kassoum Tapo qualifiait d’antidémocratique et d’antipatriotique la marche hautement historique du 17 juin 2017 contre son projet de Constitution. Et en même temps il a justifié le report du référendum par la saisine de la Cour constitutionnelle par l’opposition parlementaire. C’est triste ! Quel mensonge !

Les propos du ministre ont eu le mérite de renforcer en nous la conviction selon laquelle le sport favori du régime en place c’est le mensonge, la violation des lois et l’arrogance !

Venons-en aux faits :

Lire la suite

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Une transition qui a glissé ? (rediffusion)

28 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique: quels moyens pour anticiper la saison des pluies?

28 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017