Mardi 28 Mars 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Suspension du comité directeur de la Femafoot : « C’est une décision gouvernementale », dixit Housséini Amion Guindo

Depuis jeudi 9 mars 2017, le football malien n’a plus d’instance dirigeante selon l’Etat malien. Le ministre des Sports, Housséini Amion Guindo, a, en effet, dissous le bureau exécutif de la Fédération Malienne de Football (Femafoot) dirigé par Boubacar Baba Diarra et veut le remplacer par un comité provisoire.

Les raisons de cette décision, selon le ministre est dû à « la persistance de la crise au sein du football malien ». « Le comité provisoire aura pour mandat de réunifier la famille du football, d’organiser une assemblée générale élective, de professionnaliser le championnat national et de se pencher sur les problèmes d’encadrement des nos équipes nationales », poursuit, dans son communiqué, le ministre.

La réaction de la Femafoot ne sait pas fait attendre concernant cette décision du ministre des Sports. Elle a écrit à la Fédération internationale (FIFA) qui a aussitôt réagit le même jour, la FIFA a dénoncé «l’ingérence» des autorités politiques dans le sportif, estimant que cette décision allait «à l’encontre» de l’indépendance des associations membres. Mais le samedi dernier, le ministre des Sports Housséini Amion Guindo, a répondu à l’instance mondiale du football.

«C’est une décision gouvernementale, et le gouvernement ne reviendra pas sur sa décision. Le département des Sports mettra en place très bientôt un Comité de normalisation qui aura des missions bien déterminées comme réunifier la famille du football, précéder à la refondation du football malien à travers la relecture des textes de la Femafoot dont le mode du scrutin qui serait l’origine de cette crise», a déclaré le conseiller juridique du département des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé.

Ce dernier à par ailleurs précisé que la « Fifa ne peut obliger le gouvernement à revenir sur sa décision».

Quelle sera la réaction de l’instance dirigeante du football mondiale ? Attendons de voir.

Source : Le Republicain  13/03/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Blog

GAO PLEURE PLEURE ET PLEURE

Dans ce récital poétique au relent mélancolique, Niaré Fatoumata Keïta égrène sa détresse. La poétesse, co-auteure de la « plusique », pleure Gao qui poursuit son décompte macabre au lendemain de l’attentat perpétré contre le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les assises au Gondwana

28 Mars


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] Où en est le processus de paix au Mali ?

28 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2017