Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN U20 : LES AIGLONS BLOQUES EN ZAMBIE PENDANT 48H

Le sélectionneur national, Baye Ba et les Aiglons n’ont toujours pas regagné Bamako. Les raisons : parce que la délégation malienne a été bloquée en Zambie pendant 48h à cause d’un problème d’avion.

Après son élimination au premier tour, l’équipe malienne devait quitter la Zambie 48h plus tard, conformément au règlement de la Confédération africaine de football (CAF).

Mais dans la délégation malienne, personne n’avait prévu une élimination prématurée des Aiglons et il fallait obligatoirement  changer la date des billets pour permettre à notre pays de quitter avant la date initiale, c’est-à-dire le 14 mars après la finale. C’est ce qui a retardé le départ des Aiglons de la Zambie, mais finalement la délégation a pris son avion hier mercredi aux environs de 15h locales (11h GMT).

Selon nos informations, la délégation fera deux jours d’escale à Addis-Abeba, avant de regagner Bamako demain vendredi. La même source précise que les deux jours supplémentaires passés par les Aiglons en Zambie après leur élimination ont été pris en charge par le ministère des Sports du Mali, la Confédération africaine de football (CAF) et la Fédération zambienne de football. «La Fédération malienne de football (FEMAFOOT) a écrit à la Fédération zambienne de football pour la prise en charge de la sélection nationale junior et la partie zambienne a répondu favorablement», précisera un membre de la délégation malienne qui a requis l’anonymat.

Envoyés spéciaux

B. THIERO

H. KOUYATE

Source : L’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017