Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Stade Malien de Bamako : Le départ du président à l’ordre du jour

Le climat est tendu pour le président intérimaire du Stade malien de Bamako, Youssouf Bani Traoré, après  l’élimination prématurée de son club en Ligue des champions. D’aucuns demandent purement et simplement son limogeage.

Les Blancs de Bamako ont été éliminés par le club libérien de Barrak Young Controlers en préliminaires de la Ligue africaine des champions.

Le constat des uns et les autres après ce naufrage  imprévu est que le président Youssouf Bani Traoré n’a pas jouer le rôle d’un dirigeant pour faire entrer l’équipe dans la phase des poules de la Ligue des champions.

Selon nos informations, il était parti au Sénégal pour ces propres affaires le jour du match retour du Stade malien. Pour d’autres, le match retour n’a pas été préparé comme il le fallait par l’instance suprême du Stade malien dirigé par Bani.

Pour préparer le reste de la saison, les supporters et quelques personnes ressources du club pensent aujourd’hui que le départ de Youssouf Traoré à la tête du Stade malien est une des meilleures solutions.

Ces déclarations auraient été faites lors d’une assemblée générale organisée par les supporters au Complexe sportif feu Fousseyni Diarra. Selon nos sources, une assemblée est en cours de préparation pour prendre les dernières décisions.

Séry Diarra

 AGO du district IV de Bamako : Issa Sidibé réélu pour 4 ans

Issa Sidibé, seul candidat en lice, a été réélu président du district IV pour un nouveau mandat de 4 ans.

Le président et son bureau ont noté avec satisfaction la montée en Ligue 1 de LCBA, le titre de l’AS Mandé en Coupe du Mali, les compétitions de catégorie minimes, juniors, cadets plus le championnat de D3.

Dans le domaine du renforcement des capacités, selon le président Sidibé, deux contingents d’arbitres ont été formés. Il a aussi souligné les points faibles du mandat écoulé. Il s’agit du manque de structuration des clubs, les problèmes de terrains d’entraînement pour certains clubs, le détournement de quelques ressources, etc.

Il a invité les dirigeants du football malien  à créer un climat apaisé pour le bonheur de tous. Il a promis un siège du district IV obtenu grâce à une bonne collaboration avec la mairie et l’ACI.

Séry Diarra

Source : L'Indicateur du Renouveau  7 Mar 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018