Vendredi 18 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Stade Malien de Bamako : Le départ du président à l’ordre du jour

Le climat est tendu pour le président intérimaire du Stade malien de Bamako, Youssouf Bani Traoré, après  l’élimination prématurée de son club en Ligue des champions. D’aucuns demandent purement et simplement son limogeage.

Les Blancs de Bamako ont été éliminés par le club libérien de Barrak Young Controlers en préliminaires de la Ligue africaine des champions.

Le constat des uns et les autres après ce naufrage  imprévu est que le président Youssouf Bani Traoré n’a pas jouer le rôle d’un dirigeant pour faire entrer l’équipe dans la phase des poules de la Ligue des champions.

Selon nos informations, il était parti au Sénégal pour ces propres affaires le jour du match retour du Stade malien. Pour d’autres, le match retour n’a pas été préparé comme il le fallait par l’instance suprême du Stade malien dirigé par Bani.

Pour préparer le reste de la saison, les supporters et quelques personnes ressources du club pensent aujourd’hui que le départ de Youssouf Traoré à la tête du Stade malien est une des meilleures solutions.

Ces déclarations auraient été faites lors d’une assemblée générale organisée par les supporters au Complexe sportif feu Fousseyni Diarra. Selon nos sources, une assemblée est en cours de préparation pour prendre les dernières décisions.

Séry Diarra

 AGO du district IV de Bamako : Issa Sidibé réélu pour 4 ans

Issa Sidibé, seul candidat en lice, a été réélu président du district IV pour un nouveau mandat de 4 ans.

Le président et son bureau ont noté avec satisfaction la montée en Ligue 1 de LCBA, le titre de l’AS Mandé en Coupe du Mali, les compétitions de catégorie minimes, juniors, cadets plus le championnat de D3.

Dans le domaine du renforcement des capacités, selon le président Sidibé, deux contingents d’arbitres ont été formés. Il a aussi souligné les points faibles du mandat écoulé. Il s’agit du manque de structuration des clubs, les problèmes de terrains d’entraînement pour certains clubs, le détournement de quelques ressources, etc.

Il a invité les dirigeants du football malien  à créer un climat apaisé pour le bonheur de tous. Il a promis un siège du district IV obtenu grâce à une bonne collaboration avec la mairie et l’ACI.

Séry Diarra

Source : L'Indicateur du Renouveau  7 Mar 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les généreux donateurs (rediffusion)

17 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Comment surmonter la crise économique au Congo-Brazzaville ?

17 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017