Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN U20, Mali-Zambie : LES AIGLONS MOBILISES ET MOTIVES, MAIS…

Les Aiglons assurent qu’ils sont prêts pour défier les Zambiens et que le nul de la première journée contre l’Egypte n’a nullement entamé le moral du groupe

Après son match (0-0) contre l’Egypte, l’équipe nationale junior affronte la Zambie cet après midi au compte de la deuxième journée de la poule A. C’est une rencontre très importante pour les deux équipes. D’un côté les Zambiens tenteront de confirmer leur victoire de la première journée et de valider leur ticket pour le dernier carré et de l’autre les Maliens joueront pour rattraper les deux points perdus lors de la première journée. La mission ne sera pas facile pour les protégés de Baye Ba qui évolueront dans un stade totalement acquis à la cause de l’adversaire. Non seulement les Zambiens auront le public avec eux, mais en plus, l’équipe a le moral gonflé à bloc après son succès de la journée inaugurale contre la Guinée (1-0). C’est en tout ce que croit l’entraîneur zambien, Patson Daka. «Cette victoire (contre la Guinée, ndlr) va changer beaucoup de choses sur l’avenir de notre équipe. Notamment elle nous donne beaucoup de morale dans la perspective du match contre le Mali», a ainsi déclaré le technicien.

Malgré le nul 0-0 face à l’Egypte le sélectionneur national, Baye Ba affiche également sa confiance. «L’état d’esprit du groupe est parfait, l’équipe s’est réveillée avec beaucoup de confiance et de sérénité. Le match nul contre l’Egypte n’est pas la fin du monde. On fait le jeu mais on ne gagne pas toujours. Pour moi rien n’est perdu, ce qui est important

maintenant c’est de se concentrer  sur le deuxième match contre la Zambie», a confié le technicien malien. «Nous allons aborder le match contre la Zambie comme les autres rencontres. Nous sommes habitués  à gérer ce genre de situation. Je m’attends à un grand match des garçons», ajoutera Baye Ba. «Ce sera une opposition de deux styles, d’un côté, l’équipe zambienne pratique un football vif et physique et de l’autre côté, l’équipe malienne s’appuiera sur son jeu technique et la qualité de ses individualités.

Dans ce genre de situation, la possession de balle sera très importante et nous allons tout faire pour les empêcher de développer leur football et pourquoi pas, conquérir le cœur des supporters zambiens par notre football technique», conclura Baye Ba. Le milieu des Aiglons, Amadou Haïdara abonde dans le même sens que son entraîneur. «L’état d’esprit est toujours positif, ce match contre la Zambie doit être gagné et on jouera pour ça. Mais on est conscient que ce sera un match difficile. Face à l’Egypte, ont a été bon dans le jeu mais inefficace devant. Contre la Zambie ce sera un autre match», annonce Amadou Haïdara. Son coéquipier Ousmane Diakité martèle que l’équipe n’a plus droit à l’erreur après le nul de la première journée contre l’Egypte.

«Nous allons jouer contre le pays organisateur, je sais qu’il aura beaucoup de supporters zambiens dans les gradins, mais la pression des supporters ne nous perturbera pas outre mesure. Nous allons produire notre football, et nous allons gagner cette rencontre», promet l’attaquant de Red Bull Salzbourg (Autriche).

Le jeune défenseur, Mohamed Sangaré assure que tout le groupe est concentré sur le choc avec la Zambie et se réjouit de l’atmosphère qui règne au sien de l’équipe. «Tout le monde est concentré sur notre deuxième sortie. Le match contre l’Egypte est déjà passé et on l’a oublié. Il faut rester positif, on s’attend à un match difficile contre la Zambie mais nous sommes habitués à ce genre de situation. Inch Allah, ça ira», dira-t-il.

Le dernier mot reviendra au défenseur central, Mamadou Fofana. Pour lui, les Aiglons n’ont d’autre choix que de gagner pour préserver intactes toutes les chances de qualification de l’équipe pour le dernier carré.  «On est motivé, on a corrigé ce qui n’a pas marché contre l’Egypte. Tout le monde est prêt pour le match. Contrairement à ce que pensent certains, le nul de la première journée n’a nullement entamé le moral de l’équipe. Au contraire, ça nous donne encore plus de motivation», témoignera Mamadou Fofana.

Si ces déclarations sont rassurantes pour les supporters et s’il est aussi vrai que les Aiglons, version Baye Ba ont les qualités techniques suffisantes pour aller loin dans cette 20è édition de la CAN U20, force est d’admettre que l’équipe a aussi des lacunes qui laissent souvent perplexes. Ces lacunes se résument essentiellement au manque d’efficacité devant les buts, conséquence de l’absence dans le groupe d’un  renard de surface. Il n’est pas sûr que les Aiglons obtiendront encore plusieurs occasions, aujourd’hui face à la Zambie et le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers seront inspirés de se montrer plus efficaces devant les buts.

Envoyés spéciaux

B. THIERO

H. KOUYATE

Aujourd’hui au National Heroes Stadium

13h : Guinée-égypte

16h : Mali-Zambie

Source : L'Essor 01/03/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017