Dimanche 16 Décembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Afrobasket masculin U18 : LES AIGLONS SE RAPPROCHENT DES QUARTS DE FINALE

Après sa victoire 63-44 face à la Côte d’Ivoire lors de sa sortie initiale, la sélection nationale a remis ça en dominant largement le Rwanda 61-40, dimanche pour le compte de la deuxième journée de la compétition

Le Mali a pris le meilleur (61-40) sur le pays hôte, le Rwanda, dimanche au compte de la deuxième journée de la phase de poule. Pourtant, la partie avait mal commencé pour les Aiglons largement dominés 17-9 dans le premier quart temps par les locaux. Mais très vite, les protégés de Kaba Kanté se mettront dans la bonne direction de marche en remportant le deuxième quart temps sur le score sans appel de 24-19.

Au retour des vestiaires, les deux sélections ferment le jeu et défendent bien. Ce duel tactique tournera à l’avantage des Aiglons qui inscriront 12 points contre 8 pour les Rwandais (36-27). Dans le dernier quart temps, Ousmane Traoré (26 points, 2 rebonds) et ses coéquipiers continueront sur leur lancée face à une sélection rwandaise complètement dépassée par la tournure des événements. Score final : 61-40 pour le Mali qui signe ainsi sa deuxième victoire en autant de sorties après le succès de la première journée face à la Côte d’Ivoire (63-44).

Hier la sélection nationale devrait effectuer sa troisième sortie contre l’Algérie qui a également remporté ses deux premières rencontres contre, respectivement, le Gabon (84-52) et la Côte d’Ivoire (58-45). Interrogé après la victoire contre le Rwanda, Lassana Haïdara s’est réjoui de la prestation d’ensemble de la sélection, avant de marteler que l’objectif du Mali est la victoire finale. « Notre objectif est de suivre le chemin de nos ainés pourquoi pas les dépasser. En clair, notre rêve est de remporter la coupe d’Afrique et on se battra pour ça», a confié l’ailier malien. «Nous avons bien travaillé avec l’encadrement pour corriger les erreurs commises lors de nos précédentes sorties, à savoir le manque d’agressivité et d’efficacité sur les rebonds offensifs et défensifs, les tirs à distance et les lancers francs. S’il plaît à Dieu, on reviendra au Mali avec le trophée », ajoutera Lassana Haïdara. Jusque-là, aucune sélection masculine du Mali n’a réussi à remporter une couronne continentale, contrairement aux filles qui ont remporté tous les trophées : coupe d’Afrique des clubs, Afrobasket sénior, Afrobasket U18, Afrobasket U16. Question : les protégés de Kaba Kanté seront-ils les premiers basketteurs maliens à inscrire leur nom au palmarès d’une coupe d’Afrique ? Il faut dire que l’espoir est permis pour la sélection malienne qui peut compter sur la présence dans le groupe de plusieurs individualités qui ont participé au dernier Afrobasket des cadets qui s’était déroulé dans notre pays. Mais pour prétendre au sacre continental et vaincre le signe indien, la sélection malienne devra surtout hausser le niveau de son jeu et se montrer plus ambitieuse que lors des précédentes éditions. Cela est d’autant plus vrai que le plateau de cet Afrobasket est très relevé avec la présence, entre autres, de l’Egypte sacrée plusieurs fois championne d’Afrique, de l’Algérie, de l’Angola, deux pays qu’on ne présente plus et de la Tunisie. Sans compter l’hôte de la compétition, le Rwanda qui pourra compter sur le soutien du public, le Gabon et la RD Congo. Tous ces trois pays peuvent déjouer les pronostics, surtout quand on sait qu’à ce niveau, il n y a pas de hiérarchie préétablie.

Pour les Aiglons version Kaba Kanté, un sacre au Rwanda permettra de faire oublier la grosse désillusion du dernier Afrobasket U17 perdu à domicile par la sélection malienne face à l’Egypte. La défaite des Aiglonnets dans les toutes dernières secondes de la finale contre les Egyptiens reste encore au travers la gorge des supporters et le monde du basket national rêve de voir les Aiglons de Kaba Kanté essuyer les larmes de leurs cadets. Mais le chemin qui mène à la finale et au sacre est encore loin pour l’ailier Lassana Haïdara et ses coéquipiers qui doivent d’abord se concentrer sur la première phase de la compétition et négocier les matches les uns après les autres. Autrement dit, il faut éviter de sauter les étapes en se projetant vers le dernier carré et la finale alors que la phase de poules n’est pas encore terminée. En sport, une partie n’est jamais gagnée avant d’être jouée et les Aiglons auront tort de s’enflammer après les succès enregistrés face à la Côte d’Ivoire et au Rwanda.

D. COULIBALY

Source : L’Essor du 27/07/2016

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi l'alternance démocratique

14 Décembre 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

14 Décembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018