CAN U23 : LES OLYMPIQUES MALIENS POUR SAUVER L’HONNEUR

Publié le 04 décembre
Source : L'Essor

Avant de faire ses valises, la sélection nationale espoir tentera de battre l’Egypte afin d’éviter la dernière place du groupe. Les Aigles espoirs ont donc dit adieu à la deuxième édition de la CAN U23, Sénégal 2015.

Battus 2-0, mercredi par l’Algérie lors de la deuxième journée de la phase de poule, les protégés du sélectionneur national, Cheick Oumar Koné ont été éliminés et feront leurs valises samedi quelle que soit l’issue de leur dernier match de la phase initiale contre l’Egypte. Les Olympiques maliens tenteront de gagner ce dernier match pour terminer sur une note positive et éviter la dernière place du groupe.

Après la défaite 2-0 contre l’Algérie synonyme d’élimination, la déception était sur tous les visages dans le camp malien et l’atmosphère très lourde dans les vestiaires. “On voulait vraiment gagner ce match et on croyait en nos chances de qualification pour les demi-finales. Malheureu-sement, nous avons perdu et l’équipe est éliminée après seulement deux journées de compétition. C’est le football, il faut continuer à travailler et jouer la dernière rencontre de poule comme une finale pour sauver l’honneur», réagira l’entraîneur national-adjoint, Issa Kolon Coulibaly.

Pour revenir à cette rencontre Algérie-Mali comptant pour la deuxième journée du groupe B, elle avait bien commencé pour la sélection nationale olympique avec cette incursion de Moussa Bagayoko ponctuée d’une frappe qui obligera le keeper algérien, Abdelkadir Salhi à se détendre pour mettre le ballon en corner (6è min).

Légèrement dominés, les Algériens procéderont par contre et se crééront quelques occasions qui seront annihilées par le portier des Aigles espoirs, Djigui Diarra. C’est sur le score de 0-0, que les deux sélections regagneront les vestiaires. A la reprise, les Fennecs espoirs se montrent les plus dangereux. Ils exercent un pressing haut sur les Maliens, mais pèchent dans la finition. Il faudra attendre l’entame du dernier quart d’heure pour voir la selection algérienne concrétiser sa domination. Idéalement servi au second poteau par un coéquipier, Zinedine Ferhat reprend dans les buts vides et débloque le tableau d’affichage pour son pays (73é min, 1-0).

Les Aigles espoirs tentent de réagir, mais ce sont les Algériens qui tuent le suspense en doublant la mise à sept minutes de la fin du temps réglementaire. Suite à une nouvelle incursion latérale ponctuée d’un centre-tir, le défenseur malien, Youssouf Traoré dévie le cuir dans ses propres buts (83è min, 2-0). C’est le coup de massue pour la sélection nationale olympique qui n’avait plus que ses yeux pour pleurer. En deuxième heure, le Nigeria et l’Egypte se sont séparés dos à dos (2-2).

Dans cette rencontre ce sont les Nigérians qui ont ouvert le score sur penalty grâce à Oghenekharo (21è min) qui doublera la mise à la 30è minute. En deuxième période les Egyptiens reviennent rapidement dans le match grâce à Ramadan Sobhi qui réduira le score pour son pays après seulement deux minutes de jeu (47è min, 2-1). Galvanisés par cette reduction du score, les Pharaons espoirs se ruent à l’assaut des buts nigérians et multiplient les tentatives dans la surface du gardien Daniel.

Résultat : ils obtiennent l’égalisation à la 54è minute avec ce but d’El Sayed qui provoquera l’ire des supporters égyptiens présents au stade Caroline Faye de Mbour. Par la suite la bataille fera rage avec des Egyptiens organisés en 3-5-2 et des Nigérians tout aussi offensifs. Les deux équipes vont pousser mais aucune ne réussira à marquer le but de la victoire. Ainsi, à l’issue de la deuxième journée, l’Algérie occupe la tête de la poule avec 4 points, à égalité avec le Nigeria qui dispose toutefois d’une difference de but défavorable (+2 pour les Fennecs espoirs, contre +1 pour la Dream team nigériane). Tout se jouera donc lors de la troisième et dernière journée prévue demain. Le Nigeria affrontera l’Algérie, tandis que l’Egypte en découdra avec le Mali déjà hors course.

24h avant la rencontre Mali-Algérie, le pays hôte de cette 2è édition de la CAN U23, le Sénégal avait validé son billet pour les demi-finales en dominant 2-0 la Tunisie. Après sa bonne entrée en matière face à l’Afrique du Sud battue 3-1 lors de la journée inaugurale, les poulains du sélectionneur Serigne Saliou Dia ont donc enchaîné avec un deuxième succès convaincant qui autorise tous les espoirs pour la suite des événements. S’ils l’emportent aujourd’hui contre la Zambie, les espoirs sénégalais termineront en tête du groupe A, quell que soit le résultat de l’autre match entre l’Afrique du Sud et la Tunisie.

Envoyé spécial

S. S. KAMISSOKO

ILS ONT DIt…

Issa Kolon Coulibaly, entraîneur adjoint des Aigles espoirs : «C’est une grosse deception pour toute l’équipe. On est vraiment déçu car notre objectif était de nous qualifier au moins pour les Jeux olympiques. Il faut tourner cette page de la CAN pour reprendre le travail”.

Boubacar Baba Diarra, président de la Fédération malienne de football : «On n’a pas vu l’équipe du Mali qui a joué contre le Nigéria lors de la première journée. A mon avis les jeunes n’ont pas bien récupéré. C’est la récupération qui a fait défaut, physiquement les joueurs n’étaient pas au top. J’espère que l’équipe va se racheter contre l’Egypte et quitter la competition sur une note positive”.

Adama Niane, attaquant des Aigles espoirs : «Nous avons manqué de réalisme, on a eu des occasions qu’on n’a pas concrétisés. Vraiment il n y a rien à dire, pour la troisième journée, nous allons tout faire pour sauver l’honneur.»

Diadié Samassékou, milieu de terrain des Aigles espoirs : «Pour moi, rien n’a marché pour nous depuis le début de la compétition. C’est le sport, il a toujours un gagnant et un perdant. Il faut tirer les enseignements de cet échec et se remettre rapidement au travail”.

Kevine Moussa Traoré, milieu de terrain des Aigles espoirs : «Je pense que l’arbitrage a un peu joué contre nous. C’est le football, il faut relever la tête et continuer à travailler pour faire mieux la prochaine fois».

Source : l’Essor du 04/12/2015

Commentez avec facebook