CAN U23 : Le Mali pense déjà à l’Algérie

Publié le 01 décembre
Source : L'Essor

14 buts ont été marqués lors de la première journée de la CAN des moins de 23 ans qui a démarré samedi au Sénégal. Les filets ont tremblé 7 fois dans les deux matches de la poule A basée à Dakar où le pays hôte, le Sénégal et la Tunisie ont dominé, respectivement l’Afrique du Sud (3-1) et la Zambie (2-1).

Dimanche, c’était au tour des équipes de la poule B d’entrer en lice à Mbour. En première heure l’Algérie et l’Egypte se sont neutralisées (1-1), tandis que le Nigeria a battu le Mali 3-2.

Dans le premier match, les Pharaons espoirs ont ouvert la marque à la 54e minute par l’entremise du virevoltant attaquant du Zamalek du Caire, Mahmoud Abdelmonem »Kahraba », mais peu après l’heure de jeu l’Algérie a obtenu l’égalisation grâce à Zinedine Ferhat, qui a atteint cette année la finale de la Ligue des champions avec L’USM d’Alger. Un résultat, reflet d’un match équilibré où les deux équipes se sont montrées quelque peu attentistes lors de la première période.

En 2è heure, place sera faite à la rencontre la plus attendue de la poule entre le Mali et le Nigeria. Un choc qui a tourné en faveur des Nigérians, vainqueurs 3-2 des protégés de Cheick Oumar Koné. Les Aigles espoirs ont frôlé l’exploit dans cette rencontre. Menés 3-0 ils ont effectué une folle remontée en seconde période, sans parvenir toutefois à renverser leurs adversaires. Portée par Junior Ajayi, auteur d’un doublé (15è, 45è min) et une réalisation de Muhammed Usman (34è min), la Dream Team (le surnom de la sélection espoir nigériane, ndlr) pensait s’être mise à l’abri à la pause en profitant de la passivité de la défense malienne.

Mais erreur ! Car c’est une équipe malienne métamorphosée qui retrouvera la pelouse synthétique du stade Caroline Faye après la reprise. L’attaquant du FC Nantes Adama Niane se fait justice en transformant un penalty pour réduire le score à la 54è minute. Puis Abdoulaye Diarra, appelé de dernière minute pour remplacer Moussa Doumbia blessé, a réduit la marque à son tour et ramené les Aigles espoirs à un but des Nigérians (65è min). Les remplacements effectués de part et d’autre vont confirmer une tendance. La volonté du Nigeria de conserver son avantage en densifiant ses lignes défensives et le souci du Mali de revenir au score. Mais les initiatives nombreuses des attaquants maliens ne seront plus couronnées de succès.

La faute à un manque de baraka, un peu de précipitation mais également la vigilance d’Emmanuel Daniel, le portier nigérian. Malgré un match fou, l’exploit n’a pas eu lieu et le Nigeria se hisse en tête du groupe B avec 3 points, tandis que le Mali ferme la marche derrière l’Algérie et l’Egypte.

«Nous avons mal débuté la rencontre mais en seconde période nous avons mieux joué collectivement, a commenté l’entraîneur des Aigles espoirs, Cheick Oumar Koné. Nous aurions pu égaliser mais nous avons manqué quelques occasions. C’est le football. Vous êtes punis si vous ne concrétisez pas vos occasions», ajoutera le technicien qui pense déjà à la 2è sortie de son équipe. «Notre prochain match contre l’Algérie sera également difficile. Nous pouvons les battre mais nous ne devons pas nous permettre des erreurs comme celles commises aujourd’hui». «C’était un match difficile. Nous avons bien joué au début et inscrit trois buts. Les défenseurs ont fait deux erreurs et ils ont inscrits deux buts. Par la suite, la défense a paniqué et ils auraient pu égaliser. Nous avons eu la chance de l’emporter au bout », analysera pour sa part le sélectionneur du Nigéria, Samson Siasia.

Les Espoirs maliens doivent absolument gagner demain contre l’Algérie pour garder toutes leurs chances de qualification pour les demi-finales. Le Nigeria lui, sera face à l’Egypte et une nouvelle victoire de la Dream team sera quasiment synonyme de qualification pour le dernier carré. Mais dès aujourd’hui, la 2è journée démarre dans la poule A. L’Afrique du Sud affrontera la Zambie dans le duel des vaincus, alors que le Sénégal s’expliquera avec la Tunisie. Il convient de souligner que le Mali et la Zambie sont les deux équipes qui se sont qualifiés à toutes les compétitions de la CAF (CAN, CAN U17, CAN U20, CAN U23 et CHAN). Mais la Zambie n’a pas réussi à se qualifier à la phase finale du Mondial, alors que les juniors et cadets maliens étaient présents aux phases finales de leur catégorie respective. Les Aiglons (surnom de la sélection nationale junior) ont terminé troisièmes du Mondial avec en prime le titre de meilleur joueur du tournoi décerné à Adama Traoré. Quant aux Aiglonnets (surnom de la sélection cadette), ils ont fait mieux en se hissant en finale (défaite 2-0 contre le Nigeria).

L. M. DIABY

Dimanche 29 novembre au stade Caroline Faye de Mbour

Mali-Nigeria : 2-3

Buts d’Adama Niane (54è min, s.p.) et d’Abdoulaye Diarra (65è min) pour le Mali; Junior Ajayi (15è, 45è min), Muhammed Usman (34è min) pour le Nigeria.

L’EQUIPE DU MALI : Djigui Diarra, Idrissa Sogodogo (Yves Bissouma), Youssouf Traoré, Souleymane Coulibaly, Aboubacar Doumbia, Boubacar Diarra (cap), Souleymane Diarra, Didié Samassékou (Abdoulaye Diarra), Adama Traoré, Souleymane Sissoko (Moussa Bagayoko) et Adama Niane.

Entraîneur : Cheick Oumar Koné

Source : L'Essor 01/12/15

Commentez avec facebook