Coupe du monde 2018: Les Aigles du Mali en phase de poules

Publié le 20 novembre
Source : Zénith Balé

Les Aigles du Mali se sont qualifiés pour la phase de groupes des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, ce 17 novembre 2015 à Bamako. Ils ont battu les Zèbres du Botswana 2-0, après avoir perdu 2-1 au deuxième tour aller.

D'entrée de jeu, les Aigles ont mis le paquet, bousculant les Zèbres en vue de refaire le retard accusé à l'aller. Cette percée fulgurante aboutira dès la 10ème minute à l'ouverture du score par Cheik Tidiane Diabaté sur penalty. L'attaquant de charme avait été bousculé dans la surface de réparation et ne s'est fait pas prier pour se rendre justice.

A 1-0, le Mali avait déjà mis les pendules à l'heure, mais ne se contentera pas d'une qualification qui pourrait s'envoler avec un but botswanais. C'est alors que 20 minutes plus tard, sur un service de Check Tidiane Diaby, le virevoltant Diaby d'une passe lumineuse sert Bakary Sako, qui tourne sur lui-même pour mettre dans le vent l'arrière garde botswanais avec un crochet extérieur avant de battre le portier d'une frappe sèche (2-0, 30e).  C'est le score à la mi-temps. Et ce sera le score final.

Les protégés d'Alain Giresse n'ont pas réussi, par la suite, à mettre ce troisième but qui les aurait définitivement rassurés. Sambou Yattabaré par deux fois en première mi-temps, puis Diabaté et Modibo Maiga (rentré en cours de jeu) ont raté ce troisième but libérateur.

Cependant, l'essentiel a été assuré, notamment la qualification. Et ce n'est pas vraiment une surprise, même si les Aigles ont un peu tremblé, en deuxième mi-temps. Les Botswanais ont toutefois rarement été dangereux.

A propos, Bakary Sacko a confié à la presse ce qui suit : " On a fait le travail en première période. En deuxième période, c'était un peu plus compliqué. On a eu des occasions pour mener 3-0, mais les Botswanais ont bien réagi et ont tout donné. […] Chaque équipe a eu sa mi-temps mais on a quand même eu les meilleures occasions de but, même s'ils ont touché la barre transversale une fois. "    Bravo les Aigles !

Mamadou DABO

Source: Zénith Balé du 20/11/2015

Commentez avec facebook