Mardi 17 Juillet 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

RDC: retour progressif de Facebook et YouTube, plus d'un mois après les émeutes

Les réseaux sociaux Facebook et YouTube revenaient progressivement jeudi à Kinshasa, plus d'un mois après que leur accès ait été bloqué par les autorités à la suite de violentes manifestations, a constaté une journaliste de l'AFP.

Du 19 au 22 janvier, des manifestations meurtrières avaient éclaté, à Kinshasa en particulier, et avaient fait entre 27 et 42 morts selon les sources.

Les manifestants dénonçaient un projet de loi électorale qui ouvrait la possibilité pour Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se maintenir à son poste au-delà du terme de son mandat fin 2016, alors que la Constitution lui interdit de se représenter.

Face à la contestation populaire, Kinshasa avait ordonné aux opérateurs de couper les SMS et aussi internet pour bloquer les réseaux sociaux. Le pouvoir espérait ainsi éviter une "guerre civile", jugeant que l'usage par certains de ces réseaux mettait de "l'huile sur le feu".

L'internet fixe est revenu après deux jours de coupure. Le 7 février, les SMS, moyen le moins cher pour communiquer, ont été rétablis et, le lendemain, l'internet mobile avait repris. Le 20 février, Twitter était accessible via certains opérateurs, mais Facebook et YouTube restaient mercredi toujours hors-service.

Pour contourner la coupure, des internautes, surtout accros à Facebook, avaient toutefois trouvé des astuces pour masquer le numéro d'identification de leur ordinateur et se connecter ainsi librement.

Source : AFP 27/02/15

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A quoi sert le football ?

16 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Champions du monde !

16 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2018