Jeudi 24 Août 2017
Prévention de exode rural

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Téléphone portable : Un nouveau moyen de ‘’la triche’’ pour les écoliers

Réservé aux  classes aisées il y a seulement quelques années, la téléphonie mobile s’est très vite démocratisée au Mali. Une aubaine pour les écoliers qui avec l’accès Internet, l’utilisent pour tricher en classe.

Téléphone sophistiqué connecté. Un nouveau problème à gérer par les acteurs de l’éducation. Le téléphone portable avec la connection Internet, selon plusieurs enseignants perturbent non seulement le cours mais aussi permet aux élèves tricher lors des évaluations (composition et devoir). Pourtant dans les écoles, chaque élève en possède ou presque. Pendant que le professeur dispense son cours, certains élèves jouent sur les réseaux sociaux, écoutent de la musique ou regardent des vidéos. Une situation dure à gérer pour plusieurs enseignants, surtout dans les établissements privés ou il n’y a souvent pas assez de  rigueur. Lors des évaluations, bien qu’il soit interdit, certain réussissent ainsi à tricher grâce à leur téléphone connecté.

Par ailleurs, dans les établissements réservés aux enfants à ‘’Papa’’ (enfant de riche), outre les jolies vêtements, les élèves aiment toujours possédés les smart phones dernier cri.  Et dans certains établissements les élèves ne se gênent pas dès leur téléphone sonne pour décrocher l’appel, dehors, en présence du maître impuissant, de sanctionner de l’élève en raison du laxisme de l’administration.

 Aoua Traoré

Source : Tjikan du 24/02/2015

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

IBK retire son projet malicieux et impopulaire : « Je l’ai fait, parce que… on ne saurait en rajouter aux périls existants… »

Lisez le discours à la nation du président de la République IBK au soir du 18 août, alors que la plateforme « An tè A Bana » prévoyait samedi une nouvelle descente dans les rues de Bamako. 

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Tout travail mérite salaire (rediffusion)

23 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La crédibilité des élections en Angola déjà remise en question

23 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017