Lundi 11 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Santé mutuelle : Keneya Ton affiche ses ambitions

La 11ème assemblé ordinaire du Conseil d’Administration de la MUTISE KENEYA-TON de Ségou s’est tenue le 15 février dernier dans la salle de conférence de la direction régionale du développement sociale et de l’économie solidaire. Il s’agissait de faire le bilan des activités, mais aussi de sortir les difficultés rencontré courant 2014.

Les administrateurs de la mutuelle de Ségou, le 15 février dernier, dans la salle de conférence de la direction développement social et de l’économie solidaire étaient réunis en assemblée ordinaire du conseil d’administration. C’était sous la présidence du sous préfet du cercle de Ségou en présence des responsables des structures sanitaires de la ville.

Le président du conseil d’administration de la mutuelle Keneya Ton M. Ousmane Diarra a indiqué que la mutuelle interprofessionnelle de Ségou est très importante dans le dispositif du mutualisme au Mali. Il a souhaité  une couverture maladie des 78 % de la population non couverte par l’Amo et le Ramed. Pour communiquer, notre mutuelle à besoin de l’expertise de tous et de chacun pour les valeurs fondamentales du mutualisme plaçant l’humain au cœur de tout développement, a-t-il insisté.

Pour la nouvelle année 2015, le président a rassuré  les mutualistes et tous les partenaires de la Mutuelle la détermination de tout mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs tout en améliorant l’accessibilité aux prestations et en honorant toutes les obligations conventionnelles de la MUTISE.

Quant au représentant du sous-préfet de Ségou, il a souligné que  depuis 1996, le gouvernement du Mali n’a cessé d’accompagner le développement de la mutualité à travers le volet III du PRODESS dans ses différentes phases. Il a  invité  à faire de la  mutuelle de santé, un véritable outil de développement du système socio – sanitaire.

La MUTISE compte actuellement plus de  1 156 adhérents dont 317 femmes et  4 256 bénéficiaires dont  2 510 femmes. Les résultats montrent  une adhésion timide. Le tableau de bord affiche 10 adhésions par mois. En termes de bénéficiaires, on dénote 40 par mois. Pour l’année 2014,  la Mutise Ségou  comptabilise une recette de 7 641 148 FCFA contre une dépense de  6 624 120 FCFA, soit un solde de 1 017 028 FCFA. Au-delà de se  solde  positif, la Mutuelle Keneya ton de Ségou a  réalisé des formations et des sensibilisations sur les  avantages du mutualisme.

Cette 11eme assemblée a été une opportunité de recenser les difficultés rencontrées courant 2014 notamment, le recouvrement des cotisations, la prise en charge des malades mutualistes par les services de garde, les tracasseries dans les maternités, le coût élevé des ordonnances, la faible implication des autorités dans la promotion de la mutuelle.

Le  coût de prise en charge d’un  mutualiste  est de 8 847 FCFA ce qui dépasse le coût technique  qui est de 65% des cotisations soit 4 362 FCFA. Le taux de recouvrement des cotisations est de 48% alors que la norme souhaité est de 90 % pour qu’une  mutuelle puisse faire face à ses dépenses. Cet indicateur démontre que 98 % des mutualistes à jours de paiement de cotisation  ont eu à utiliser les services de la mutuelle, ce qui est conforme à la situation souhaitée.  Pour le conseil d’administration ce taux interpelle les risques majeurs de la viabilité d’une mutuelle

Pour cette une année il, songe à  la couverture maladie  totale des travailleurs des secteurs agricole et informel constituant les 78 s% de la  population de Ségou. Cette action sera accomplie dans les règles de l’art  avec  le respect des normes du secteur d’activité de la mutualité malienne avec comme vision un certain nombre d’engagements que sont :  réconcilier les mutualistes avec leur mutuelle, lutter efficacement contre la fraude sous toutes ses formes, travailler à l’enrôlement des mutualistes potentiels à travers les axes porteurs comme l’approche quartier, le réseau des petites et moyennes entreprises, répondre au défi de la couverture maladie universelle.

Mahamadou Niambélé

Source: YEKO du 24/02/2015

 

 

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017