Augmentation de cas de COVID-19 : Un défi à la vaccination ?

Publié le 14 septembre
Source : Mali Tribune

Depuis deux semaines, le nombre de cas positifs au coronavirus ne cesse de grimper. Du 3 au 10 septembre, le Mali a enregistré un taux journalier de 58 à 131 cas positifs.

Au moment où la préoccupation première des autorités en charge de la lutte contre la Covid-19 devient la vaccination, quels défis posent cette augmentation de cas ?

Le constat est alarmant à l’allure où vont les chiffres. De 58 cas en une semaine, l’on se retrouve à 131 cas positifs sur 654 tests réalisés à la date du 7 septembre 2022. Le nombre de cas positifs global s’élevait à 32 117 cas positifs à la date du 9 septembre. Le taux grimpe depuis un certain temps. A la date du 3 septembre 2022, selon le rapport journalier, sur 975 tests réalisés, 58 sont positifs. Rien que qu’au 4 septembre 2022, sur 973 tests réalisés, 47 ont été positifs. Le 6 septembre 2022, sur 1132 tests réalisés, 117 cas positifs. Sur le rapport du 7 septembre, le nombre de cas positifs était de 131 sur 862 tests réalisés. Le 8 septembre sur 124 tests réalisés 86 sont revenus positifs. D’après le rapport du 9 septembre sur 935 tests, 119 ont été positifs.

Pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il n’y a pas d’alternative à la vaccination, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Au Mali, le taux de vaccination anti-Covid-19 à la date du 9 septembre 2022 est 1 681 286 personnes complètement vaccinées.

Selon le point focal Covid-19 de l’hôpital du district en Commune IV de Bamako, Dr. Naman Keita, « le constat est qu’il y a une hausse journalière de cas positifs. Cela est dû au relâchement des mesures barrières et le temps climatique favorise un peu cette augmentation».

Comment faire face à la vaccination ? « Quand, avec cette nouvelle vague, on verra comment ceux qui ont été vaccinés résistent, cela pourra servir la cause de la vaccination. Mieux, les mesures barrières sont connues et peu respectées aujourd’hui. Là où il n’y a pas de problèmes, c’est la vaccination », ajoute notre interlocuteur.

La nouvelle vague, selon un vaccinateur en Commune IV, permet d’enrôler des candidats à la vaccination. « Personnellement, j’envoie les nouveaux chiffres à tous ceux qui ne voulaient plus entendre de vaccination sous prétexte que la Covid-19 vit ses derniers jours. Maintenant, nous avons des arguments pour les avoir ».

Le changement de comportement est capital dans la lutte contre la Covid-19. Nous continuons à sensibiliser les populations surtout au niveau communautaire. Il faut que l’on continue de mettre l’accent sur la sensibilisation et la vaccination. L’autre chose à considérer est de revoir les habitudes c’est-à-dire le respect des mesures des barrières, a dit le point focal Covid-19 à l’hôpital du district en Commune IV.

C’est cette circonstance inquiétante que les autorités à quelque niveau que ce soit continuent d’appeler la population à la vaccination.

Aminata Agaly Yattara

Cet article a été publié avec le soutien de JDH Journalistes pour les Droits Humains et Affaires Mondiales Canada

Source : Mali Tribune 14 Sep 2022

Commentez avec facebook