Samedi 19 Septembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Transport et vente de la viande : Une hygiène approximative

Les viandes de bœufs avant d’être dans nos assiettes sont d’abord soumises à de nombreux contrôles. Comment sont-elles respectées par les bouchers ? Alassane Diarra vend de la viande depuis son jeune âge au marché Dibidani.

Ses bœufs viennent de la Mauritanie. Une fois à Bamako, un contrôle est effectué pour s’assurer de leur état de santé. C’est après cet examen que ses animaux sont abattus à l’abattoir frigorifique du quartier Sans fil. Ensuite les abats sont à leur tour diagnostiqués par un service spécialisé pour se rassurer que la vache abattue soit comestible.

Après toutes ces démarches, le vétérinaire met un tampon bleu sur la chaire si le bœuf est en bonne santé. Au cas où il détecte une maladie, ce dernier interdit la vente du bœuf qui “n’est pas en état d’être vendu pour cause de telle maladie”. Après tous les diagnostiques, Alassane les transporte dans une fourgonnette climatisée jusqu’au lieu de vente, au marché.

Sékou Poudiougou est aussi boucher au marché de Niamakoro depuis 8 ans. Les bœufs qu’il abat proviennent de la région de Mopti. Ses vaches sont directement envoyées à l’abattoir de Sabalibougou-kurani pour être abattues. Comme le précédent, il se conforme à la même procédure de contrôle sanitaire pour voir si les bœufs sont consommables.

A Bamako, après l’abattage, beaucoup de bouchers ne se soucient pas des autres mesures sanitaires. La grande majorité des viandes sont transportées de l’abattoir par motos jusqu’à destination sans aucune protection.

Quelques rares ont commencé un petit effort dans le transport de la viande. Tout est bien propre, du moins jusqu’à leurs arrivées au marché. Au marché, la viande est laissée à l’air libre donnant champ libre aux mouches. Selon un boucher, “la place qu’il détient n’est pas assez grande pour qu’il ait une vitrine et une chambre froide pour le stockage”. Un argument qui ne convainc pas les consommateurs.

Aline Doumbia

(stagiaire)

Source : Mali Tribune 19 Août 2020

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Qu’est-ce que les militaires reprochent aux personnalités toujours détenues à Kati ? Ont-ils le droit de les retenir ?

17 Septembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Tahirou Bah, membre du mouvement Espoir Mali Koura.

15 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020