Vaccination contre la rougeole : Début aujourd’hui de la campagne pour une deuxième dose

Publié le 24 octobre
Source : l'Essor

Une nouvelle dose de vaccin anti-rougeoleux est désormais introduite dans le Programme élargi de vaccination (PEV) de routine. L’administration de cette deuxième dose débutera à partir d’aujourd’hui pour immuniser davantage les tout petits, et aller à l’élimination de cette redoutable et contagieuse maladie.

L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse animée, hier, au ministère de la Santé et des Affaires sociales, par le chef de la Section immunisation au niveau de la direction générale de la santé.

Selon le conférencier, l’introduction de cette nouvelle dose est une opportunité pour les enfants. Elle renforcera leur immunité, mais permettra surtout de leur administrer un antigène, d’espacer les multiples campagnes de vaccination. à en croire les spécialistes, environ 900 000 enfants de 15 à 23 mois bénéficieront de cette deuxième dose de vaccin contre la rougeole.

Il a aussi souligné que l’introduction de cette seconde dose a été recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le PEV. En outre, le conférencier a rappelé l’exigence d’introduire une deuxième dose de vaccin-anti rougeoleux pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Le patron de la Section immunisation a même précisé que c’est un indicateur clé pour l’atteinte de certains ODD. « Nous ne pouvons pas avoir l’élimination de la rougeole tant que nous n’avons pas les deux doses », a t-il argumenté. Il s’est empressé de préciser que ce n’est pas un nouveau vaccin.

L’introduction se fera de façon simultanée dans tous les districts sanitaires du pays. Les enfants ayant déjà reçus le premier vaccin anti-rougeoleux (VAR) 1 recevront la deuxième dose (VAR2) et seront enregistrés dans la colonne d’âge appropriée.

Par contre, les enfants n’ayant pas reçus le VAR1 seront enregistrés comme ceux recevant leur première dose. Un mois après, ils recevront une deuxième dose.

Pour le conférencier, notre pays a connu des années de flambées épidémiques. Mais la riposte a été efficace, selon lui. Pour une vraie élimination, il a soutenu qu’il faudra administrer le VAR 1, chaque année, à 95% des enfants cibles, et la deuxième dose à autant d’enfants. Le responsable de la Section immunisation a suggéré une conjugaison des efforts et une synergie d’action autour de la question.

Sur ce point, Dr Sidibé Abdoul Karim, conseiller vaccination à l’OMS a témoigné que les femmes n’ont pas la notion de vaccination et qu’il faudra les sensibiliser davantage. Son collègue de l’Unicef, Dr Déogratias Manirakiza, lui aussi a déclaré qu’il faut plus de mobilisation pour vacciner plus de 70% des enfants.

La rougeole est une maladie virale, classée parmi les principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans dans le monde. Selon l’OMS, avant l’avènement du vaccin anti-rougeoleux le nombre de décès liés à cette affection était estimé à plus de 2 millions par an dans le monde. Dans une population non vaccinée, on estime qu’un malade de la rougeole infecte en moyenne 17 personnes de son entourage. En 2009, l’organisation onusienne avait recommandé l’introduction d’une seconde dose de cet antigène dans le PEV comme seconde opportunité de vaccination des enfants pour une lutte plus efficace contre la rougeole.

De nombreux avantages sont attendus de l’administration de cette seconde VAR aussi bien au niveau individuel que collectif. Au plan individuel, elle contribuera au renforcement de l’immunité des enfants qui la recevront. Au niveau collectif, elle permettra une réduction du nombre d’enfants susceptibles de faire la rougeole, d’ou la réduction de la maladie dans la population.

Mais aussi une réduction de la morbidité et de mortalité liées à cette affection. Le défi pour l’introduction de cette deuxième dose de vaccin contre la rougeole est d’atteindre 95 % des cibles. Le coût opérationnel de l’opération s’élève à plus de 409 millions de Fcfa

Fatoumata NAPHO

Source : l’Essor

 

Commentez avec facebook