C’EST BIEN DE LA VIANDE QU’IL TRANSPORTE

Publié le 28 mai
Source : l'Essor

C’est de ces carcasses que provient la viande qui se retrouvera dans nos assiettes. Au cours de son parcours à l’air libre, la viande va donc charrier tout ce qu’il y a comme pollution.

Ces bouchers ou marchands de viande ont-ils conscience du danger qu’ils font courir à leurs clients ? Sans doute oui. Quelqu’un a dû leur faire la remarque un jour. Mais ils n’en ont cure.

Puisqu’ils sont sûrs de l’impunité. Y a-t-il un service vétérinaire dans la cité ? Oui, bien sûr. Y a-t-il un service chargé de la sécurité des aliments ? Bien sûr que oui. C’est quoi leur travail ? Eh ! Faudra leur poser la question. Pourtant, cela a été fait aussi car ce sujet a été maintes fois abordé par votre journal qui n’a pas manqué d’aller questionner les services compétents. Jusqu’ici, nous avons donné des coups d’épée dans l’eau. Mais nous n’arrêterons pas de dénoncer tant que la pratique perdure.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook