Jeudi 25 Avril 2019
Bannière CPA

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Canicule : LES BONS GESTES À ADOPTER

Pendant la canicule, le corps humain a un moyen simple de maintenir la bonne température : transpirer. Les nouveau-nés, les enfants, les jeunes adultes transpirent beaucoup. Mais chez les personnes âgées, cette fonction est altérée.

Elles ne transpirent pas assez. C’est pourquoi elles représentent une couche particulièrement vulnérable en période de forte chaleur.

La forte température fait courir de réels risques, notamment de déshydratation ou d’autres complications. Il suffit de faire un tour dans nos établissements hospitaliers pour s’en rendre compte. Au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Gabriel Touré, le Pr Diango Djibo, chef du Service d’accueil des urgences confirme qu’il y a une augmentation de la fréquentation des services de soins en cette période de forte chaleur. Il précise aussi que cette situation affecte les personnes du troisième âge, les jeunes enfants, les patients, les porteurs de pathologies comme le diabète ou l’insuffisance cardiaque.

Le praticien hospitalier indique que ces patients arrivent avec un tableau compliqué : déshydratation, yeux enfoncés, voire coma. «Dès que ces patients arrivent, la première des choses à faire est de les accueillir dans un environnement plus frais et compenser ce qu’ils ont perdu », explique-t-il.

Afin de se protéger des déshydratations ou des «coups de chaleur», il est important de connaître les gestes à mettre en œuvre pour réguler la température corporelle. A ce propos, l’anesthésiste-réanimateur conseille de boire constamment et de faire boire les personnes âgées et les tout-petits. Il est donc très important pour ces personnes de se protéger au maximum de la chaleur, en passant plusieurs heures par jour dans un endroit frais ou climatisé et en se mouillant régulièrement le corps pour abaisser leur température corporelle.

Par ailleurs, en période de chaleur, même si l’appétit peut être diminué, il est important de continuer à manger suffisamment pour apporter les sels minéraux nécessaires à l’organisme.

En effet, lorsqu’une personne âgée boit trop d’eau (à savoir, plus que l’organisme n’est en mesure d’éliminer), sans manger suffisamment en parallèle, les sels minéraux se diluent dans l’organisme. La personne s’expose alors au risque d’hyponatrémie (diminution de la concentration de sel et de sodium dans le sang pouvant occasionner des troubles de la conscience, des nausées, des vomissements, des crises convulsives, etc).

Si vous êtes amené à sortir sous le soleil, le toubib exhorte au port des chapeaux ou des casquettes pour diminuer la température sur la tête. Il recommande notamment de prendre souvent des pauses dans un endroit frais et boire beaucoup d’eau. Le chef du SAU mentionne aussi les vêtements d’été, notamment les habits souples et en coton.

« La déshydratation est un état pathologique qu’il faut éviter chez les enfants », conseille aussi Dr Bourama Kané, chef du Service pédiatrie à l’Hôpital du Mali. Selon lui, la déshydratation peut entraîner la mort chez les enfants. Pour l’éviter, il recommande de faire beaucoup boire les enfants, d’humidifier les chambres surtout les maisons en tôles. Il faut aussi les laver très souvent et ne pas les exposer au soleil. « Il faut les maintenir à la maison pour les préserver du soleil mais pas trop garder à l’intérieur des maisons », prescrit le pédiatre qui confie que son service n’a pas encore reçu d’enfant souffrant de conséquences de la forte poussée de chaleur. Mais il souligne que des nouveau-nés sont reçus pour fièvre très élevée. En fait, ceux-ci ont des problèmes de thermorégulation (une régulation de la température au niveau du cerveau). Chez ces nouveau-nés, il y a une immaturation du centre de régulation de la température. « Ce qui fait que quand tu gardes un bébé dans une enceinte froide, il se refroidit et quand tu le mets dans une enceinte chaude, il se réchauffe », explique le spécialiste.

Le médecin déplore le fait que les bébés sont toujours chaudement habillés et sont dans les maisons où il fait extrêmement chaud. Cet état de fait entraîne de la fièvre chez les enfants. Pour éviter cela, le pédiatre conseille aux mères de ne pas habiller chaudement leurs enfants, de refroidir la chambre et surtout de ne pas rester longtemps dans les maisons chaudes.

Selon Dr Samaké Awa Traoré, diabétologue à l’Hôpital du Mali, la chaleur affecte beaucoup les personnes âgées surtout ceux qui souffrent du diabète. Ces aînés constituent une population particulièrement à risque parce qu’elles transpirent moins, et leur organisme régule moins bien la température corporelle. Elles risquent donc l’hyperthermie ou « coup de chaleur ».

L’effet de la chaleur à travers la sueur fait perdre beaucoup d’eau. Par conséquent, la chaleur peut provoquer une déshydratation intracellulaire et extra cellulaire. Raison pour laquelle, les diabétiques doivent boire beaucoup plus d’eau que d’habitude. Les diabétiques doivent prendre au maximum 3 litres d’eau par jour ou des solutions liquides.

Enfin, Dr Samaké Awa Traoré confirme qu’il y a eu des cas de déshydratation sévère l’année dernière. Cette année, son établissement n’en a recensé aucun pour l’heure. Cela s’explique par les messages délivrés sur les précautions nécessaires. Notre diabétologue profite des séances de causeries éducatives avec les malades pour prodiguer des conseils utiles.

Fatoumata NAPHO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

UNESCO : Les journalistes de Reuters, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, lauréats du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2019

Les journalistes du Myanmar Kyaw Soe Oo et Wa Lone sont les lauréats conjoints 2019 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, après recommandation par un jury international de professionnels des médias.

Lire la suite

Blog

Je suis dogon mais pas un génocidaire*

Ici c’est chez moi

Mes ancêtres sont venus de loin.

Du lointain Mandé, ils sont venus jusqu’ici.

Ils ne recherchaient pas de terres.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La cuisine électorale

25 Avril 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Abidjan: 2020, vers une élection apaisée?

25 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2019