Mardi 07 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ Les contaminations prennent l'ascenseur avec 9 nouveaux cas, ce qui porte à 56 le nombre de malades

+ 12 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Économie numérique : LES AVANTAGES ÉNORMES DE LA DIGITALISATION

L’Association des directeurs de services informatiques du Mali (Club DSI-Mali) a, en partenariat avec Jalios, une société française spécialisée dans le digital et l’intranet collaboratif, organisé une Journée d’échange et de partage d’idées sur le thème «Débattre sur les nouveaux enjeux de la transformation digitale».

C’était samedi dernier à l’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC), sous la présidence du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré.

Etaient présents à cette rencontre, Mme Mariko Assa Sympara, conseillère technique chargée des TIC au ministère de l’Economie numérique et de la Communication, Boubacar Coulibaly et Landry Kouam-Kamga représentants de Jalios, Mody Seck, président du club DSI-Mali, etc.

Pour Mody Seck, «le Club DSI-Mali, qui vise la promotion du numérique dans notre pays en utilisant l’expérience de chaque membre de l’association, veut, à travers l’organisation de cette Journée collaborative entre acteurs, montrer qu’il existe des solutions facilitant la prise de décision dans le public comme dans le privé».

En la matière, Landry Kouam-Kamga et Boubacar Coulibaly ont présenté au public leurs solutions d’intranet collaboratif dédiées aux organisations publiques et privées. Pour Landry Kouam-Kamga, le travail collaboratif est un système facilitant l’échange et le partage de l’information. Le dispositif, selon lui, permet également de mettre en place des communautés de projet participatif où les tâches des membres sont bien définies suivant un calendrier de planification clair.

Grâce à ce système, dira M. Kouam-Kamga, chacun se sentira impliqué dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise. Landry Kouam-Kamga parlera de la Gestion électronique du document (GED), qui permet de numériser et de digitaliser le processus de gestion de document au sein d’une organisation. Selon l’ingénieur, le GED facilite aussi la recherche de document, diminue l’utilisation du papier. Ce qui permet un gain de temps et d’efficacité dans le travail, a-t-il assuré.

Dans son allocution, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, tout en manifestant le soutien de son département au Club DSI-Mali, l’a exhorté à œuvrer pour faciliter la digitalisation de notre système administratif. Arouna Modibo Touré en a aussi profité pour rappeler les avancées notables enregistrées en la matière dans notre pays. A ce sujet, il a énuméré la numérisation complète des dossiers du Conseil des ministres, l’arrivée de la Télévision numérique terrestre (TNT), la Vision Mali numérique 2020, etc.

A propos de la TNT, le ministre Touré a expliqué que ce projet, qui a coût d’environ 40 milliards Fcfa, est piloté par la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD). Il s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la migration de la transition de la radiodiffusion analogique vers le numérique, a-t-il ajouté. Pour rappel, la SMTD a pour missions la transmission de programmes de services publics de télévision, la transmission des programmes de services publics de radiodiffusion sonore, la diffusion de programmes de services publics de télévision en mode numérique. Son but, selon Diabé Bathily représentant de la SMTD, est de créer un écosystème numérique appartenant aux citoyens. Pour cela, la Société dispose d’un Datacenter (centre de données) conçu sur les normes internationales, a précisé M. Bathily. Le Datacenter permet à la SMTD de stocker et de sécuriser l’ensemble des données informatiques de ses clients, a expliqué l’informaticien.

Quant à la Vision Mali Numérique 2020, dont le coût est estimé à environ 161 milliards Fcfa, c’est un programme gouvernemental consistant à la fourniture et à l’installation d’un dispositif composant entre autres d’un backbone de fibre optique interurbain d’une longueur totale de 817 km composé de la liaison Mopti-Gao sur 420 km, de la liaison Mopti-Koro-Bi sur 199 km et de la liaison Gao-Labbezanga sur 198 km, et d’un réseau de surveillance composé de 200 caméras.

Amadou B. MAIGA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Serge Coulibaly, journaliste, à propos du Covid-19 : « Ceux qui n’y croient pas creusent la tombe de leurs concitoyens et concitoyennes »

« L’irréparable me sépare des théoriciens qui continuent de croire que coronavirus est une pure invention.

Lire la suite

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Confinement et football

06 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Coronavirus: RFI vous donne la parole !

06 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020