Internet : LENALI, un réseau social qui crée la diversité

Publié le 03 avril
Source : Le Républicain

LENALI est un réseau social né depuis 2017 de l’imaginaire de Mr Sidibé Mamadou Gouro, docteur en informatique. «Malgré toutes les avancées technologiques que nous connaissons, certains pays ne disposent pas des moyens de vivre avec leur temps.

Or aujourd’hui la technologie fait avancer toute société », explique cet ingénieur de 44 ans.

Mamadou Sidibé a eu la brillante idée de connecter les Maliens à travers un réseau social qui s’adapte à la réalité nationale. Alors, il a mis à la disposition de ses concitoyens LENALI qui s’utilise par la voix! « J’ai mis ce réseau social à la disposition des personnes illettrées, qui peuvent entièrement maitriser par la voix et dans leur langue, qu’il s’agisse du Bambara, du Soninké, du Songhay, du Wolof ou du Français », dit-il.

L’inventeur du premier réseau social au Mali a déclaré qu’il est l’homme le plus heureux aujourd’hui, car Lenali est l’œuvre de sa vie. Il a signalé qu’au Mali, sur 18 millions d’habitants, la possibilité d’être connecté concerne plus de 50% de la population, mais seulement 9% de la population sont active sur Facebook, par exemple.

Ainsi, il décide de tester ses idées en intégrant un enregistrement vocal qui lui a permis d’enregistrer simplement la voix. « La seule chose à faire est d’enregistrer son numéro de téléphone, dès lors l’utilisation est instinctive, à base de messages vocaux.Pour le reste, l’interface de LENALI ressemble à un réseau social classique, à coup de postes, liens, commentaires (vocaux aussi) tout cela en français ou langues locales », a-t-il déclaré.

Mr Sidibé admet la part activisme de son action, il a souligné qu’il veut faire quelque chose pour une certaine population. Son souhait est que LENALI soit considéré comme un Facebook Africain. Entreprendre dans le numérique est le pari qu’il veut gagner avec la jeunesse à laquelle il veut montrer qu’une autre voie de réussite est possible en dehors de l’émigration.

Selon lui, le numérique est l’avenir et est porteur d’énormes bénéfices et de possibilités de créer des emplois. «Nous n’avons pas besoin de créer des avions, il suffit d’avoir un ordinateur. Il s’agit d’apporter aux populations locales des solutions locales», affirme-t-il.

L’entrepreneur ne manque pas de projets innovants. D’autres langues seront bientôt ajoutées comme le Peulh le Haoussa et le Tamasheq. Il a fait savoir que sous peu, LENALI permettra également aux usagers de générer automatiquement une route GPS jusqu’à la position d’un interlocuteur qui aura accepté l’appel.

D’après lui, l’originalité de LENALI est d’être utilisable par les personnes qui ne parlent que des langues locales, mais aussi les analphabètes. Pour guider l’utilisateur dans ses premiers pas, des guides vocaux existent en différentes langues.

En plus d’emmener la population vers une connaissance de la technologie, LENALI veut participer à l’instruction au Mali. Pour Mamadou Gouro, l’objectif de LENALI est non seulement de devenir un « Viber, Facebook africain » mais aussi avoir une fonction pédagogique grâce à la fonction vocale. « Les utilisateurs de LENALI pourront apprendre et analyser eux-mêmes la formation des mots », annonce-t-il.

Fatoumata.Y Diawara, stagiaire

Source: Le républicain

Commentez avec facebook