Lundi 27 Mai 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Secteur de la ferraille : À LA DÉCOUVERTE DE LA SOCIÉTÉ « IMAFER »

L’Industrie malienne de fer (IMAFER) a ouvert ses portes la semaine dernière aux hommes de médias. L’objectif était de mieux faire connaître la société, son travail, ses ambitions. Il avait également pour objet d’aller à la découverte de cette jeune entreprise qui a démarré ses activités en novembre 2012. Implantée au cœur de Tienfala à 30 kilomètres de Bamako dans la région Koulikoro, l’IMAFER est une unité de production de fer à béton, avec une capacité de production de 300 tonnes par jour. L’unité industrielle utilise essentiellement comme matière première, la ferraille de récupération locale et celle importée des pays voisins.

Le produit de l’IMAFER est communément appelé « Mali Négué ». Elle compte procéder à l’extraction de minerais de fer local pour alimenter son unité de production de fer à béton et créer pour ce faire plusieurs emplois supplémentaires.

Le représentant de l’unité industrielle, qui conduisait la visite guidée des lieux, a expliqué que la motivation de l’entreprise découle du fait que le secteur de la construction dans notre pays est en demande constante de produits de fer. Comme pour convaincre l’assistance, il a expliqué que sa société respecte les normes internationales FE 500 avec des diamètres exacts, plus malléables et respectant l’ensemble des mesures. À cet effet, IMAFER dispose d’un laboratoire de dernière génération pour le contrôle de qualité. Ce n’est pas tout : les visiteurs du jour ont été séduits par le four de réchauffage de haute qualité, où les billettes sont chargées et chauffées dans un intervalle de température de 1200 à 1250°C. « Ainsi, le cycle complet de production est sous contrôle, de la fourniture des matières premières à la finalisation du fer après essai, contrôle et classement par le département contrôle de qualité », a indiqué le représentant de l’unité industrielle. Le professionnalisme de la société lui a valu sa participation à la réalisation de grands projets dans notre pays, notamment les chantiers routiers importants comme l’autoroute Bamako-Koulikoro.

Elle a également participé aux travaux du barrage hydroélectrique de Gouina.

C’est dans ce contexte qu’elle travaille beaucoup avec les plus grandes entreprises de BTP dans notre pays. Comme projet, IMAFER envisage de mettre à la disposition de sa clientèle, un showroom qui permettra aux acteurs du bâtiment de se rendre compte de la qualité et de l’unicité des fers produits.

Il faut rappeler qu’à côté de ses activités industrielles, IMAFER œuvre également dans l’humanitaire. Ainsi, elle intervient au bénéfice des communautés par des actions de solidarité comme la distribution mensuelle de céréale (riz) à la population, la réalisation de forages et l’équipement d’une école à Fougadougou-Tienfala, dont l’inauguration est prévue pour juin prochain.

Moriba COULIBALY

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Un homme, une voix [rediffusion]

23 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

24 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2019