Paiement électronique : LES CARTES «POSTE-UBA» DÉSORMAIS À VOTRE DISPOSITION

Publié le 06 février
Source : l'Essor

La Poste du Mali a signé, hier à l’hôtel Sheraton, une convention de partenariat avec UBA (United Bank for Africa), nouvellement installée dans notre pays.

L’objectif de cette convention est de lancer sur le marché malien les cartes bancaires Visa, MasterCard et GIM-UEMOA, également appelées cartes «Poste-UBA». La cérémonie était présidée par le ministre de l’Économie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré. Il avait, à ses côtés, le président directeur général de la Poste, Ibrahim Haïdara, le directeur général de UBA-Mali, Alhassane Sissoko, la directrice régionale de UBA, Ami Sow et plusieurs représentants et directeurs généraux des services rattachés.

«Nous célébrons ici un mariage d’affaires et de raison», a introduit le PDG de la Poste, Ibrahim Haidara. Sous l’impulsion du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, la Poste, selon son PDG, s’adapte à la transformation digitale de son environnement et aux défis de la modernisation à travers des services innovants mis à la disposition des usagers. «Vous aurez compris que notre challenge managérial est celui des produits locaux innovants afin de répondre aux besoins réels du marché. Un désir qui a poussé la Poste à signer avec UBA-Mali une convention de partenariat pour la mise sur le marché de la carte Poste-UBA », a détaillé Ibrahim Haïdara.

En effet, il s’agit d’une carte bancaire prépayée Poste-MasterCard, Visa et GIM-UEMOA, qui est un moyen de paiement sans compte bancaire. De quoi traduire en réalité la vision de nos autorités de faire de l’inclusion financière une réalité dans notre pays. Ce partenariat viendra aussi diversifier le portefeuille d’offre de la Poste au grand bonheur des usagers, ajoutera le PDG. La future carte permettra à ses détenteurs qui peuvent la recharger dans n’importe quel bureau de la Poste, d’effectuer dans les agences UBA-Mali et à l’étranger des achats chez les marchands, sur Internet, transférer de l’argent vers d’autres cartes et portefeuilles électroniques et de suivre les différentes transactions effectuées avec cette carte. Pour terminer, le PDG de la Poste a tenu à rassurer le public sur la sécurisation du nouveau dispositif bancaire, un aspect très important en la matière. La nouvelle carte, conclura-t-il, contribuera à rehausser le taux de bancarisation. Quant au directeur général de UBA-Mali, il dira que cette convention, inscrite dans le cadre du partenariat public-privé, portera sur la commercialisation et le rechargement de 100.000 cartes prépayées Visa et Mastercard. Alhassane Sissoko expliquera que ces nouvelles cartes destinées au grand public, permettront d’avoir des moyens de paiement disponibles et sécurisés. «Le présent partenariat entre nos deux structures contribuera à offrir des services numériques simples et innovants», a commenté M. Sissoko, tout en signalant que l’UBA a été nommée cette année meilleure banque numérique d’Afrique.

Confidentialité – Dans son allocution, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication a, d’abord, souligné l’attachement de son département à l’inclusion financière inscrite dans la lettre de mission adressée par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta au Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga. Pour Arouna Modibo Touré, cette lettre de mission constitue pour son département un bréviaire en matière de promotion d’une croissance inclusive, de développement du capital humain et de l’inclusion sociale.

En outre, le ministre Touré dira que cette carte bancaire de la Poste apparait comme un gage de sécurité, d’anonymat, de confidentialité de toutes les opérations et transactions financières dans notre pays. «Elle constitue donc un moyen adéquat pour amplifier les transactions financières et électroniques», a indiqué le ministre en charge de l’Economie numérique. Pour Arouna Modibo Touré, la part prépondérante des activités financières dans le nouvel environnement postal constitue un pan entier de la Poste dans la dynamique en cours pour relancer définitivement le secteur postal. «Ce qui fait de la Poste, un outil privilégié afin de poursuivre l’optimisation des moyens opérationnels pour une inclusion financière cohérente», a-t-il soutenu. A propos des avantages de la carte «Poste-UBA», Arouna Modibo Touré dira qu’elle permet d’effectuer à volonté toutes les transactions financières, d’éviter les piratages, la divulgation des informations personnelles à des inconnus. Elle limitera également les risques liés à l’argent liquide en permanence.

La cérémonie a pris fin avec la signature de la convention par le PDG de la Poste et le directeur général de UBA-Mali, sous le regard du ministre de l’Economie numérique et de la Communication et de la directrice régionale d’UBA.

Amadou B. MAÏGA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook