Mardi 28 Janvier 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Contaminants chimiques Aflatoxines, les tueurs silencieux au Mali

Les chercheurs, les producteurs et les consommateurs se sont retrouvés, le 20 décembre à l’hôtel Elfarouk Kimpeski, pour partager des informations sur les dangers liés aux aliments au Mali. Les résultats des études approuvent une forte présence des aflatoxines dans les aliments au Mali. Des toxines hautement cancérigènes. 

 L’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments a organisé ce jeudi 20 décembre 2018, la 2e édition de sa journée scientifique. Cette journée vise à présenter des résultats des études et recherches dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments et de renforcer la sensibilisation des consommateurs sur les dangers liés aux aliments au Mali.

Selon la directrice de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments (Anssa), Dr Oumou Soumana Maïga,  malgré les efforts du gouvernement pour garantir des aliments sains aux consommateurs, force est de reconnaître que la plus part des produits qui se retrouvent dans nos assiettes restent dangereux pour la santé. « C’est pour une meilleure communication sur les risques sanitaires afin de contribuer à la réduction de la mortalité et la morbidité liée aux aliments que nous avons initié cette journée scientifique qui regroupe les chercheurs, les producteurs et les consommateurs autour des résultats des études et recherche sur la sécurité des aliments », a-t-elle indiqué.  Dr Maïga a confié que « toutes les études et recherches ont attesté une présence forte de l’aflatoxine dans les aliments au Mali ». « C’est le mal du siècle. Nos aliments sont affectés depuis la production au champ puis à la transformation et les consommateurs paient le lourd tribut. Beaucoup de recherches notamment récentes ont mis en exergue l’étroite de l’aflatoxine et la genèse de cancers », a précisé la directrice de l’Anssa.

Pour le président du comité scientifique et technique de l’Anssa, Pr Boubacar Sidiki Cissé, « les aflatoxines qualifiés de tueurs dangereux méritent bien cette qualification car l’évolution de la pathologie s’effectue progressivement pendant plusieurs années et l’apparition de la maladie conduit à une issue fatale ». Il a cité les résultats des études comme l’Etude sur l’alimentation totale menée dans quatre pays au sud du Sahara dont le Mali d’avoir approuvé la présence des aflatoxines dans les aliments au Mali. Les résultats des analyses ont affirmé une forte présence des aflatoxines dans les céréales notamment le maïs, le riz, le sorgho, etc. au Mali. L’utilisation des produits tels les engrains et les insecticides sont à la base du contaminant chimique dans les aliments, selon le spécialiste.

Maliki Diallo   

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Charles Sanchez, coordinateur de la plateforme PPLAAF, à propos de CFI Medias qui, à travers une lettre adressée fin décembre 2019 au ministre béninois de la justice, a livré le journaliste Ignace Sossou à ses bourreaux. 

Lire la suite

Blog

Professeur Ahmadou Aly Mbaye, à propos de la fin du F CFA : « l’ECO a le mérite d’éjecter la France du système »

La date du 21 décembre 2019 sera historique pour les pays de la Zone CFA, qui vient de connaitre le second important changement dans son arrangement institutionnel, en 75 ans d’existence, après la non-moins historique dévaluation de 1994.

Lire la suite

Fin de la formation des jeunes communicateurs traditionnels

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Coronavirus, passager clandestin

27 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Guinée: à  l'approche des législatives

27 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2020