Dimanche 15 Décembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Télé-dermatologie : Les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Tombouctou bientôt couvertes

Dans la matinée du jeudi 11 octobre 2018, le Cnam a abrité une importante cérémonie. Il s’agit du lancement du projet de la télé-dermatologie dans les régions de de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Tombouctou.

Cet important projet qui vise à soulager les patients maliens à distance était placé sous la présidence de Pr. Samba Ousmane Sow, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique.

Le DG de la Cnam, M. Coulibaly, a tout d’abord souhaité la plus cordiale des bienvenues aux uns et aux autres. Il a ensuite salué les partenaires du projet dont le coût est de 15 millions de F CFA. Avant de mettre l’accent sur sa pertinence.

Le ministre Samba Ousmane dira que c’est un honneur et un agréable plaisir, pour lui, un an après les premières Journées africaines de télé-dermatologie, de procéder au lancement officiel de la télé-dermatologie dans 6 régions sanitaires du Mali à savoir : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Tombouctou.

“Ce lancement fait suite à une phase pilote dont les résultats très performants nous ont été présentés le 1er juin 2017 lors des 1res assises africaines de télé dermatologie au cours desquelles, j’ai instruit à mes services d’étendre les activités à tout le pays, y compris Bamako, la capitale. Je suis heureux de constater que cette instruction a été exécutée à la lettre”, a-t-il mentionné.

Aux dires du ministre, le travail de recherche action qui a abouti au présent projet d’extension a montré qu’avec une technologie frugale, l’on peut améliorer l’état de santé cutanée de nos populations. Selon lui, la publication de ces travaux dans une revue internationale de haute qualité reflète à juste titre le mérite scientifique de l’équipe de dermatologie du Cnam.

Il a aussitôt rappelé que la rencontre qui réunira 10 dermatologues du Cnam, 4 spécialistes en informatique médicale et e-santé, 6 directeurs régionaux de la santé, 22 agents de santé, portera sur : la prise en charge des dermatoses courantes, l’utilisation de la plateforme de télé-expertise et l’utilisation d’une caméra digitale. Le patron du département à inviter les uns et les autres à suivre avec assiduité les séances de formation et surtout de bien veillez sur les appareilles offerts.

Selon Pr. Ousmane Faye, chef de service de dermatologie, la maitrise de ces 3 modules permettra la mise en place de réseaux d’échanges entre spécialistes et agents de santé pour que les populations résidant dans les zones les plus reculées du pays aient accès aux mêmes soins dermatologiques spécialisés qu’un habitant de Bamako. Et cela à moindre frais.

Il a salué les efforts du département et celui de la Fondation Pierre et Fabre à travers l’ambassade de la France au Mali. “Ceci marquera un tournant décisif dans l’histoire de la dermatologie au Mali et placera définitivement notre pays en tête des champions de la télémédecine en Afrique”, dira avec fierté le Pr. Faye. Et de promettre de veiller scrupuleusement sur les dons.

Aux dires d’Amori Bertau, représentant de la Fondation Pierre et Fabre, sa fondation soutient le projet depuis sa naissance et continuera à faire autant. Selon lui, il s’agit d’un projet novateur qui sera expérimenté dans d’autres pays après le Mali.

Drissa Kantao

Source : Le Confident

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir.  

Lire la suite

 

Blog

Ibrahim Ikassa Maiga, Enseignant à la Faculté de Droit Privé (USJP/Bamako – Mali) : « Comment comprendre qu’avec cette superpuissante ou hyperpuissante force française militaire, aucun secours ne vient aux soldats maliens »

« Monsieur l’Ambassadeur de France à Bamako,

C’est avec force indignation que je vous ai lu, au fil d’un communiqué faisant état de votre prétendu « étonnement » à propos du secret de polichinelle dont le Très Respecté Salif KEITA s’est fait porteur à l’intention du Président IBK.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'âge légal de départ à la retraite

12 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019