Lundi 22 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

E- Learning : Une aubaine pour les étudiants maliens afin d’être plus performants

Mise en place par le gouvernement malien à l’endroit des étudiants depuis avril 2016, la plateforme E- Learning a du mal à produire les résultats escomptés à cause de sa non-utilisation par les étudiants pour qui elle a été conçue afin de leur permettre de combler le grand fossé qui existe entre eux et ceux de la sous-région. Dans le but d’inciter les étudiants à utiliser la plateforme et de leur permettre d’être plus performants, le Directeur exécutif du Centre d’Etudes et de Formation en Informatique et Business (CEFIB) qui a été adjudicateur du marché a animé une conférence de presse le Mardi 02 Octobre 2018 au sein du CEFIB sur les multiples avantages de la plateforme et d’inciter les étudiants maliens à l’utiliser afin de booster leur niveau d’apprentissage.

Le Directeur exécutif du Centre d’Etudes et de Formation en Informatique et Business (CEFIB) Souleymane Coulibaly a entamé ses propos en expliquant le contexte dans lequel le gouvernement malien a émis le vœu de lancer un appel d’offre dans le but de remédier à la pléthore du nombre des étudiants dans les amphithéâtres tout en leur fournissant un enseignement de qualité. « le nombre des étudiants dans nos universités augmentent considérablement chaque année, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique s’était donné comme objectif, de disposer d’ici la fin de l’année 2016 d’un dispositif visant à concrétiser une formation ouverte à distance via les NTIC destinée à toutes les universités du Mali. C’est ainsi qu’un appel d’offres a été lancé en Décembre 2016 et le CEFIB a été adjudicateur du marché », explique-t-il. Il a noté que cette formation à distance ou E-Learning est une formation virtuelle ou les apprenants ne sont pas obligés d’être présents dans les mêmes lieux et en même temps que les enseignants, chose qui est une solution à la pléthore d’étudiants tout en fournissant une meilleure formation aux étudiants maliens partout sur le territoire. Selon lui, les objectifs visés par cette plateforme sont de donner la possibilité aux différentes universités du Mali d’ouvrir une solution E-Learning performante et adaptée au système d’enseignement supérieur du pays. Le Directeur exécutif de CEFIB a mentionné que l’outil principal est une plateforme de gestion des acteurs (étudiants, enseignants et administrateurs) ainsi que des activités pédagogiques programmées dans le cadre de la formation. « Le nombre d’apprenants est illimité ce qui veut dire que les universités peuvent inscrire tous les étudiants sur cette plateforme qui permet aussi d’améliorer le système de l’enseignement supérieur au Mali via les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et de rendre accessibles les cours des professeurs à tous les étudiants où qu’ils se trouvent », a raconté Souleymane Coulibaly. Il a fait savoir que la plateforme est opérationnelle depuis Avril 2016 et que le serveur de la solution E-Learning a été installé dans la salle d’informatique du rectorat de l’université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) et que les résultats attendus liés à la mise en place de la plateforme ont été atteints, affirme-t-il. Avant de signaler que la solution permet de gérer les formations et les cours en ligne ; d’apprendre en ligne via une solution interactive et une simulation réelle du logiciel, de faire le suivi en temps réel des activités de formation sur la plate forme ; de concevoir et de mettre en ligne les modules et cours, etc. La rentrée prochaine sera une aubaine pour les étudiants maliens de se familiariser avec cette plateforme et de combler le large fossé qui leur désavantageait par rapport aux autres étudiants de la sous-région.

Moussa Samba Diallo

Source : Le Républicain 3 Oct 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018