Lundi 22 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Point de sécurité : Cinq agents de santé et une dame aux arrêts pour trafic et vente illicite de médicaments

La brigade territoriale d’Ouezzindougou vient de mettre du grappin sur cinq agents de santé et une dame vendeuse de médicaments. Ils sont impliqués dans le trafic et vente illicites de médicaments.

Cette arrestation a occasionné la saisie d’une importante quantité de produits pharmaceutiques  illicites à Kanadjiguila.

C’est un vaste réseau de trafic et vente illicites de médicaments qui vient d’être démantelé. Après plusieurs mois d’investigation, la brigade territoriale de Ouenzindougou a procédé à l’arrestation d’une femme et ses complices dans le cadre de trafic et de vente illicites de médicaments.

Avec la complicité de la population, le lieutenant Fatoumata Mariko, commandant de la brigade territoriale d’Ouezzindougou et ses hommes sont parvenus à mettre le grappin sur la bonne dame. Soumise à un interrogatoire dans les règles de l’art, elle a avoué en disant qu’elle a un magasin où elle stocke ses médicaments.

Selon le lieutenant Mariko, dans la journée du mercredi 12 septembre passé aux environs de 11 h 40, la brigade est parvenue à la cerner. Les médicaments  découverts sont composés de plusieurs opiacés et amphétamines, a indiqué le commandant de brigade Mariko. Au cours de l’interrogatoire, elle a dénoncé Fanta Mady Touré, infirmier âgé de 42 ans, Cheick Sadibou Kéita dit Sékouba, technicien de santé  âgé de 31 ans, Fatoumata Koïta, matrone âgée de 57 ans, Kadia Traoré, matrone âgée de 58 ans et enfin Awa Traoré, gérante de pharmacie âgée de 42 ans.

Au fil d’interrogatoire, elle a avoué qu’elle fait cette activité par nécessité afin de subvenir à ses besoins depuis 3 ans. Le hic dans cette histoire, en dehors du CSCOM de Kanadjiguila, c’est que ce sont les populations elles-mêmes qui se dirigent vers Mme Konaté Kandia Kéita, munies de leurs ordonnances bien rétablie. Mme Konaté était beaucoup sollicitée par les CSCOM du Mandé. Des enquêtes sont en cours pour arrêter d’éventuels complices.

Moribafing Camara

Source : L'Indicateur du Renouveau 1 Oct 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018