Lundi 17 Décembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Centre national de transfusion sanguine : BESOIN CRIARD DE RESSOURCES

Le budget révisé du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) est équilibré en recettes et dépenses à 878 588 688 Fcfa et l’établissement a pu mobiliser 458.764.770 Fcfa à la date du 30 juin dernier, soit un taux de réalisation de 53,3% à mi-parcours. Ces chiffres ressortent de la 29è session ordinaire du conseil d’administration du centre, tenue, jeudi dernier dans les locaux de l’établissement de transfusion sanguine.

La réunion était présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Mama Coumaré, en présence du directeur général de l’établissement, le Pr Mounirou Baby.

Les administrateurs ont procédé à l’adoption du procès verbal et à l’examen des recommandations de la précédente session. Ils se sont aussi prononcés sur le rapport d’activités à mi-parcours, notamment du 1er janvier au 30 juin derniers mais aussi sur l’exécution du budget pour le premier semestre et le cadre organique 2019 2023. Le secrétaire général a expliqué que le CNTS a, durant le semestre écoulé, collecté 26 265 poches de sang et préparé 18 626 unités de produits sanguins labiles. Il en a aussi distribué 15 513 poches. Le centre a également passé la majeure partie de ses marchés de fourniture par appels à concurrence, tenu 8 sessions de formation continue de son personnel et mobilisé 89,51% des recettes prévisionnelles initiales au titre des ressources propres de l’exercice en cours.

Une mission d’experts de la Société africaine de transfusion sanguine a formé 25 agents du centre sur ses référentiels et procédé à l’évaluation initiale des pratiques. Tout en félicitant le centre pour son enrôlement dans le processus, le secrétaire général du département en charge de la Santé a engagé l’établissement à mettre en œuvre les recommandations afin de corriger les écarts pour se hisser au niveau 1 de certification. Par ailleurs, il a informé que le bilan du premier semestre a été limité par les contraintes et les difficultés, notamment du fait de l’insuffisance des ressources financières, la lourdeur des procédures de passation des marchés et l’exiguïté et l’inadaptation des locaux du centre. Enfin, Mama Coumaré a exhorté les administrateurs à faire une analyse critique afin que les résolutions et recommandations, issues de la session, permettent d’atteindre les objectifs visés dans la Politique nationale de transfusion sanguine.

Quant au directeur général du Centre, il a déclaré que malgré les contraintes, son établissement a pu réaliser d’importantes activités. Il s’agit de l’approvisionnement en produits sanguins labiles des banques de sang dans les centres hospitaliers universitaires et de centres de santé de référence (CSREF) de Bamako et Kati. Le centre a également procédé au renforcement de la sécurité transfusionnelle, plus précisément celle des receveurs de sang par la réalisation d’un bilan immuno-hématologique pré-transfusionnel et à la finalisation des projets de textes qui serviront à mieux encadrer l’activité transfusionnelle.

Le CNTS a autorisé la création des centres régionaux de transfusion sanguine, le renforcement du système d’assurance qualité, conformément au référentiel de la Société africaine de transfusion sanguine et aux directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En outre, le Pr Baby a souligné particulièrement le rôle important de nos services de transfusion dans la prise en charge des victimes d’accidents de la voie publique, des complications obstétricales, des insuffisants rénaux mais aussi dans la drépanocytose, du paludisme, des cancers et dans les interventions chirurgicales. Le centre est aussi essentiel dans la prise en charge des blessés militaires et civils lors des conflits armés et attentats.

Fatoumata NAPHO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Yes we CAN... ou pas

17 Décembre 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Laurent Gbagbo : en attendant le verdict de la CPI

17 Décembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018