Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Recherche médicale à travers le Programme DELGEME: Le Premier ministre immortalise la mémoire du Pr Ogobara DOUMBO

L’amphithéâtre de l’Ecole de Médecine et de Pharmacie de Bamako a abrité le 19 juillet 2018 la réunion à mi-parcours de DELGEME, acronyme anglais signifiant « Programme de formation des ressources humaines africaines spécialisées dans les domaines de la Génétique et de la bio-informatique pour l’élimination du paludisme en Afrique sub-saharienne ». La cérémonie d’ouverture de la réunion était placée sous la présidence du Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Soumeylou Boubèye MAIGA, entouré du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Assétou Founé SAMAKE-MIGAN, et du Directeur de DELGEME, le professeur Abdoulaye DJIMDE.

DELGEME est un programme de formation des étudiants en Master, PhD et Post-doctorat provenant de 15 pays africains dont le siège se trouve au Centre de recherche et de formation sur le paludisme de Bamako (MRTC). Le Programme sponsorise 90 jeunes scientifiques africains. Lancée en août 2016, le programme DELGEME est soutenu par DELTAS Afrique Initiative, le NEPAD (Agence de planification et de coordination du développement du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique) et le Gouvernement britannique. Sa Coordination est assurée par l’Université des techniques et technologies scientifiques de Bamako (USTTB).

Pour le Directeur de DELGEME, M. Abdoulaye DJIMDE, le paludisme est devenu un problème de santé majeur touchant 40% de la population mondiale, notamment en Afrique. Dès lors, son élimination nécessite des outils plus innovants et des médicaments efficaces. DELGEME s’attèle à améliorer la formation et la recherche en génétique, génomique, bio-informatique, biostatistique, sciences des données et sur les questions d’éthiques. M. DJIMDE a affirmé que DELGEME dispose de trois centres d’excellence en Afrique, à savoir au Kenya, en Gambie et au Mali.

A la fin de la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre a coupé le ruban symbolique du bâtiment flambant neuf servant de siège à DELGEME et baptisé du nom de professeur Ogobara DOUMBO, chercheur malien de renom, spécialiste du paludisme, décédé le 9 juin 2018. L’infrastructure inaugurée est dotée de serveurs de dernières générations, de laboratoires de recherche et de salle de formation.

La Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a salué l’Excellence poursuivi par le Programme DELGEME et portée par feu le professeur DOUMBO. De même, le choix du Mali pour abriter le programme confirme le statut de leader de notre pays dans le champ de la recherche biomédicale en Afrique.

Toute chose que le gouvernement est déterminé à consolider en accordant plus d’attention à la recherche, a indiqué Soumeylou Boubèye MAIGA qui a annoncé par la même vaine la réhabilitation du SAVOIR dans notre pays à travers la convocation prochaine d’un forum sur la connaissance et l’innovation. Toutes les grandes nations se sont développées grâce au savoir. Notre pays investira davantage pour faire émerger une masse critique de chercheurs dans tous les domaines pour le progrès économique et le bien-être social, a conclu le Premier ministre.

Source: Primature

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018