Vendredi 16 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Communication gouvernementale :«MALIGOV» INNOVE PAR SON ORIGINALITÉ

Espace d’échanges, le salon de l’action gouvernementale «Maligov», premier du genre, a ouvert ses portes mercredi à l’hôtel Sheraton pour quatre jours. La cérémonie d’ouverture était présidée par la représentante du Premier ministre, Mme Traoré Seynabou Diop, ministre des Infrastructures et de l’Equipement.

Il y avait aussi le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta et celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra.

Plus de 250 exposants et 50.000 visiteurs sont attendus à ce salon dont le but est le partage d’informations entre gouvernants et gouvernés. Toutes les institutions étatiques, le secteur privé, la société civile et toutes les personnes physiques sensibles à la bonne marche des affaires du pays sont attendus à ce grand rendez-vous de participation à la vie publique.

Tribune de mobilisation des citoyens pour leur participation effective à la gestion des affaires locales, ce salon est une occasion de mettre en vitrine le travail gouvernemental et de donner la visibilité à l’action du chef de l’Etat en faveur de la diversité culturelle nationale. Il s’inscrit dans une dynamique citoyenne de participation à la construction d’un Mali prospère, uni et solidaire. L’évènement affiche des ambitions républicaines et promet une synergie des forces à l’effet de traduire en réalisations concrètes la volonté d’atteindre ensemble les objectifs du développement durable.

Le salon de l’action gouvernementale «Maligov» vise essentiellement à mettre en lumière l’action publique et les besoins des populations dans le but d’améliorer l’image des organismes publics et privés, satisfaire les besoins d’informations des populations et stimuler la participation citoyenne à la vie publique.

Il se déroule sous l’auspice des objectifs spécifiques relatifs au dynamisme du gouvernement à savoir : contribuer à la synergie de l’action des pouvoirs publics, soutenir une action transversale du déploiement gouvernemental et promouvoir l’image du gouvernement. L’ensemble des projets inscrits dans le registre des grands chantiers y sont exposés. Mme Traoré Seynabou Diop a salué l’initiative, avant de déclarer que ce salon permettra de faire connaître les efforts du président de la République par les populations. Elle estime que Maligov participera au développement social et à l’amélioration des relations entre l’administration et les administrés.

Pour le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, sponsor officiel de cette première édition, cet important salon rapproche l’administration des administrés dès lors que le service public se dédie entièrement à la satisfaction des usagers. Il a saisi l’opportunité pour exposer les actions menées par le président Ibrahim Boubacar Keïta dès son arrivée au pouvoir en 2013. A l’en croire, notre pays était plongé dans une véritable impasse par la destruction systématique d’une partie du potentiel économique, le déplacement massif des concitoyens, l’insécurité généralisée et la compromission de notre outil de défense. Malick Alhousseïni a affirmé que c’est le président Ibrahim Boubacar Keïta qui a su tracer la voie de sortie de crise, mener des actions et réalisations heureuses. Pour cela, ses actions méritent d’être connues des populations, a-t-il conclu.

Anne-Marie KEITA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La cour de récré

15 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: vers une amnistie de Karim Wade et Khalifa Sall?

15 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018