Mercredi 18 Juillet 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali-Chine : LA COOPÉRATION MÉDICALE PLUS QUE JAMAIS SOLIDE

La République populaire de Chine et le Mali ont célébré, hier, les 50 ans de la présence de la Mission médicale chinoise au Mali. En effet, durant 50 ans, notre pays a reçu 25 Missions chinoises avec 800 médecins qui se sont succédés pour renforcer notre système de santé et améliorer la qualité de vie de nos populations. Durant 50 ans, les Missions chinoises ont effectué 24.000 consultations, participé à 300 opérations et fait des consultations gratuites à Kati, Sikasso, Kayes et dans certaines cliniques.

La cérémonie célébrant ces 50 ans de coopération médicale s’est déroulée à Koulouba sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. C’était en présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Pr Samba Ousmane Sow, de l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali, Zhhu Liying, du chef de la Mission médicale chinoise Yu Renqzao et des membres de la 25ème Mission chinoise.

Au cours de cette cérémonie, le président de la République a décerné des médailles de reconnaissances à 6 travailleurs de l’Hôpital du Mali. Le titre d’officier de l’Ordre national du Mali a été décerné au Dr Mamadou Adama Kané, ancien directeur de l’hôpital du Mali. Le titre du chevalier de l’Ordre national du Mali au directeur actuel de l’Hôpital du Mali, Dr Ousmane Attaher Maiga, au surveillant général dudit hôpital Bakary Dembélé et aux médecins chinois Zhu Hui Fang, Wei Jian Gong et Peng Cong Bin.

Le président a déclaré qu’il s’agit à travers cette cérémonie de célébrer 50 ans d’amitié constante, solide, d’abnégation et de qualité et d’épreuves subies côte à côte. Considérant cette longue amitié et de soutien, Ibrahim Boubacar Keïta a révélé que nous devons beaucoup à la Chine. Il a tenu à témoigner que le Mali est le pays de la reconnaissance et de l’amitié vraie. Et les fondements de cette amitié entre les deux pays sont solides, idéologiques, politiques et historiques. Il a rappelé l’accueil chaleureux qui lui a été réservé lors sa visite dans ce pays au nom de cette amitié. Le président a loué l’humilité de ce pays qui a su se battre et avancer avec courage et conviction vers le cap qu’il s’est fixé. C’est pour cela qu’il se dit non étonné de voir les médecins de ce pays aller où les nôtres ne veulent pas aller pour servir notre pays. «Ils font des miracles dans des conditions inimaginables», a t-il dit. Il a également salué cette amitié éternelle et dit merci à ce pays ami.

L’ambassadeur de la République populaire de Chine s’est dit très ému par cette cérémonie. Car 50 ans d’anniversaire signifie une étape extrêmement importante dans la vie. Il a rappelé un adage de Confucius (grand penseur chinois) qui disait que l’homme commence à connaitre son destin dès l’âge de 50 ans. «Dans la coopération médicale sino-malienne,navec 50 ans de présence de médecins chinois au Mali, le destin que nous connaitrons et que nous connaissons depuis 50 ans, c’est que cette coopération ne cesse de se développer et de se renforcer pour répondre à la demande croissante de la population», a t-il dit.

Il a indiqué qu’il a fallu une fidélité et une endurance exceptionnelle pour que ce même travail dans le même domaine continue sans interruption. Pour cela, il a dit bravo aux médecins chinois et maliens qui ont contribué à la qualité extrêmement brillante des relations sino-maliennes. L’ambassadeur a poursuivi en soutenant que le Mali et la chine sont plus que jamais liés par un destin commun. Le diplomate chinois a assuré que dans l’économie, le social comme dans la santé, son pays procédera à des politiques de coopération renforcées et innovées pour faire face à la nouvelle situation. Une des priorités dans la santé sera la prévention des épidémies dans la masse populaire. Il a ajouté que les champs d’actions dans ce domaine seront encore plus vastes et toujours plus proches de la population.

Le ministre Pr Samba Ousmane Sow s’est dit très honoré par cette cérémonie. En parlant de cette coopération, il a révélé que c’est le domaine de la santé qui en a beaucoup bénéficié. Car l’impact en termes de santé, de nombre de vies sauvées, de complications évitées ou reculées est incalculable. Il a souhaité que dans 50 autres années que cette mission puisse continuer à jouer de grands rôles.

Le chef de la Mission chinoise a, quant à lui, témoigné qu’au cours de leurs séjours des liens solides se sont tissés avec nos spécialistes et la bonne entente et la collaboration ont toujours existé avec les patients. Il a assuré que les Chinois continueront à oeuvrer aux cotés de nos médecins pour améliorer les conditions de vie de nos populations.

Le représentant des récipiendaires, Ousmane Attaher Maïga, directeur général de l’Hôpital du Mali a, au nom de ses camarades, s’est réjoui de cette marque de reconnaissance. Il a, à son tour, fait part de toute sa reconnaissance au personnel de l’hôpital assurant que les agents de son établissement seront des modèles pour leurs collègues et pour la génération future.

Fatoumata NAPHO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Concours Media INPS, 1ère Edition

Blog

Présidentielle 2018 : Quand les dénouements et les nouements précèdent le scrutin

Le Mali est dans une phase très importante de sa vie politique. Bientôt le premier tour de l’élection présidentielle. Pour la campagne présidentielle, nous y sommes déjà. D’un coté, nous assistons à des séparations ou divisions et de l’autre, des ralliements et coalitions. Ce qui importe est le pourquoi de ces dénouements et nouements ? Pour quelle fin ?

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

1+1+1 mandat (rediffusion)

18 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La justice de la CPI est-elle efficace ?

18 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2018