Dimanche 24 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Rupture du jeûne : LES DATTES ÉNERGISANTES ET INCONTOURNABLES

La consommation de la datte à la rupture réapprovisionne le corps en énergie. Les étals des marchés de Bamako sont inondés de dattes depuis le début de Ramadan.

L’assiette de ce fruit riche en énergie et en nutriments, même placée au milieu des mets savoureux, est le premier choix du jeûneur. Les dattes sont importées de la Mauritanie et des pays arabes. Les fidèles musulmans en consomment au début et à la rupture du jeûne. Elles contiennent de nombreuses vitamines, des minéraux, des oligo-éléments comme le cuivre, le zinc, magnésium, phosphore et la protéine.

L’imam Moussa Coulibaly de Sebenicoro explique que la consommation des dattes est pleine de signification. «Il est révélé dans les hadiths que le Prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui) croquait quelques dattes fraîches pour rompre le jeûne avant sa prière. Il en donnait aussi à tous les fidèles présents autour de lui», affirme-t-il L’Elu d’Allah n’a eu de cesse de répéter à ses coreligionnaires que « les habitants d’une maison qui ne contient pas de dattes ont toujours faim». Les dattes protègent aussi contre la constipation. Selon Moussa Coulibaly, les dattes sont des fruits de base dans les pays arabes. Rompre le jeûne avec les dattes est une bénédiction, indique-t-il. Le ramadan est l’occasion pour beaucoup d’en consommer et d’en connaître les vertus réelles.

La nutritionniste, Rosine Alice Sylvie Ouattara, est employée dans un hôpital de la place. Elle révèle qu’en dehors de son importance ancestrale et religieuse, les dattes sont des fruits de cueillette qui renferment beaucoup de valeurs nutritives. Mais la saveur sucrée des dattes peuvent porter à confusion. Les gens peuvent penser que les dattes ne contiennent uniquement que du sucre ou des nutriments riches en sucre seulement. La scientifique classe le sucre en trois catégories. Le sucre qui est nocif à l’organisme est appelé saccharose. Ce sucre raffiné distribué aux fidèles pendant le Ramadan agresse l’organisme même s’il donne de l’énergie. La catégorie de sucre appelé glucose apporte de l’énergie à l’organisme sans être nocive comme le saccharose. La troisième catégorie regroupe les fructoses. Généralement on les retrouve dans les fruits très sucrés comme les dattes, les mangues. Ce sucre ne nuit pas à l’organisme, nous révèle Rosine Alice Sylvie Ouattara. Elle recommande aux personnes souffrant de diabète de consommer cette catégorie de sucre. Leur taux de glycémie ne s’élèvera pas pour autant. Il n y a ni glucose ni saccharose dans les dattes. Elles sont surtout enrichies en fructose.

Ce fruit peut servir à la réhydratation et donner l’énergie nécessaire aux malades. Le glucose est différent du sérum glucosé injecté aux malades. Mais on peut donner ce genre de sucre aux malades pour les aider à retrouver de la force. Une quantité de 100 grammes de dattes contient autant de protéine qu’un kilogramme de viande. En plus les dates contiennent de la matière grasse. Et 100 grammes de dattes contiennent 0,6 à 0,8 de lipides. Les éléments nutritifs des dattes sont nombreux.

L’étudiant Famory Kanté a appris sur Internet que les dattes sont bonnes pour la santé. Et depuis il les mange pour bénéficier du calcium et d’autres oligo éléments qui luttent contre les maladies et la fatigue. Famory Kanté est convaincu que le sucre contenu dans la datte facilite le jeûne, la digestion et aiguise l’appétit. L’étudiant invite tout le monde à faire comme lui. « Depuis que j’ai su que les dattes sont pleines de protéine j’en croque une poignée dans la journée », dit-il.

La ménagère Kadiatou Diarra est âgée d’une quarantaine d’années. Par expérience elle a constaté que les dattes consolident la santé. «Même si tu ne manges rien d’autre, les dattes te maintiennent en bonne humeur», assure-t-elle. Le footballeur Adama Traoré est aussi un grand consommateur de dattes qui sont riches en potassium. Ce fruit est un aliment de choix pour les sportifs et les personnes âgées. Elles contiennent du magnésium et du fer en quantité non négligeable. Par ailleurs, les dattes sont très pauvres en graisse.

Malgré que les dattes soient convoitées par les musulmans, les populations estiment que le prix de ce fruit n’a connu aucune grande augmentation. Oumar Maïga, un boutiquier à Sebenicoro, indique que le kilo de dattes est vendu en vrac entre 900 et 1000 Fcfa. Le jeune grossiste Belco opère au marché du secteur 7 de Sebenicoro. Il révèle que le prix du sac de 70 kilogrammes est vendu à 63000 Fcfa. Le kilogramme des dattes sèches est cédé au détail à 900 Fcfa. Les dattes fraiches importées de la Mauritanie et des pays arabes sont vendues à la criée à 500 Fcfa le sac emballé dans du plastique.

Juliette Coulibaly

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Du foot tout le temps (rediffusion)

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018