Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Vaccination : Facteur de sauver les vies

La semaine Africaine de vaccination est du 23 au 29 avril 18. Cette information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par Famoussa Konaté chef de section immunisation de la Direction nationale de la santé.

La semaine Africaine de vaccination  est célébrée chaque année depuis 2011. Elle offre l’opportunité  de susciter une prise de conscience sur les besoins et les droits de chaque individu, particulièrement ceux des femmes et des enfants.

Selon le conférencier la campagne de cette année offre parallèlement l’occasion de prendre d’autres mesures hautement efficaces pour améliorer la santé telles que la supplémentassions en vitamine A, le déparasitage et la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide. Le thème retenu pour cette année est « les vaccins ça marche, faites votre part ! ».

Ce thème n’est pas fortuit car selon le conférencier, la vaccination est généralement connue comme l’une des interventions sanitaires les plus efficaces et les moins couteuses. Il ajoute que dans la région africaine, la vaccination permet de sauver chaque année près de 800 000 vies qui auraient autrement été perdues à cause des maladies comme le pneumocoque, le tétanos, la coqueluche, la rougeole, la diphtérie et les diarrhées dues au rota virus.  Par ailleurs les vaccins recèlent des avantages au-delà des résultats sanitaires, car ils aident à économiser les coûts médicaux et à accroitre la productivité en réduisant les temps que les parents et les personnels de santé consacrent aux soins des enfants malades, a ajouté le conférencier.

C’est pourquoi cette initiative a permis  depuis sa première édition de vacciner plus de 150 millions de personnes tous âges confondus, des millions de personnes ont bénéficié d’une supplémentassions en vitamine A et reçu des comprimés pour leur déparasitage, près de 35 millions d’individus ont par ailleurs été dépistés et traités pour la malnutrition.  Au Mali plus de 724 223 enfants ont reçu des vaccins contre la poliomyélite.

Selon Mme Diallo ASSA Diakité du centre national d’information de communication et d’éduction pour la santé, l’une des difficultés de la vaccination demeure l’abandon des femmes à vacciner leur enfant dès leur premier anniversaire. Cela fait qu’un enfant sur 5 reçoit des vaccins régulièrement. C’est pourquoi elle a invité les mères à l’assiduité afin de sauver leurs enfants.

Bissidi Simpara

Source: La Sirène

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018