Mercredi 19 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

15 millions de FCFA de consommation d’électricité et salle Radio en panne… au CHU Gabriel Touré : L’Etat appelé à la rescousse !

Dans le but d’examiner et tirer le bilan de l’année 2017 et programmer les activités de l’année 2018, la salle de conférence du CHU Gabriel TOURE a servi de cadre, le mercredi 28 mars 2018, à la tenue de la 40ème session ordinaire du conseil d’administration de l’établissement.

C’était sous la présidence du Doyen, M. Moussa SISSOKO, représentant le président du conseil d’administration empêché pour des raisons de santé, en présence du Directeur général du Centre Hospitalier Universitaire (CHU Gabriel TOURE), Pr. KassoumMamourou SANOGO et de l’ensemble des administrateurs.

En 2017, le CHU Gabriel TOURE a maintenu toutes ses activités malgré quelques insuffisances constatées dans le domaine de la pédiâtrie avec une baisse de la consultation. Pour réconforter davantage des soins de santé et apporter une solution aux problèmes récurrents à l’hôpital, il est envisagé une amélioration du fonctionnement du Centre de Régulation des Urgences Médico-chirurgicales ; la construction d’un bâtiment de quatre étages avec un sous-sol destiné à l’hospitalisation dans des conditions plus confortables ; la construction d’un bâtiment de trois étages avec un sous-sol pour un laboratoire et une pharmacie moderne ainsi que la rénovation de l’ensemble des vieux bâtiments existants. Le budget de 2018 s’élève à plus de 3,5 milliards de FCFA, soit une diminution par rapport aux autres années. ‘’En 2017, les recettes générées par les consultations, les hospitalisations et les examens complémentaires ont permis de satisfaire les salaires des contractuels et diverses motivations, telles que les ristournes, les primes de gardes et les primes de responsabilité’’, a indiqué le DG du CHU Gabriel Touré. Ces résultats auxquels ils sont parvenus sont le fruit des efforts conjugués de l’ensemble des travailleurs.

Pour s’acquitter de la noble mission, la direction et l’ensemble des travailleurs du CHU Gabriel Touré comptent l’implication de  l’ensemble des acteurs. Parlant des difficultés, il a donné des explications par rapport au non fonctionnement de la salle de radio. Selon lui, dans un hôpital de référence, aucun équipement ne doit être un exemplaire unique, parce que le CHU Gabriel est le dernier niveau de recours. Malheureusement c’est le cas de l’hôpital Gabriel Touré où à force d’être utilisés, les matériels finissent par être détruits avant la date de péremption. « L’hôpital Gabriel TOURE consomme 15 millions de FCFA d’électricité par mois, 5 millions de FCFA d’eau par mois, sans compter les salaires et les autres entretiens de l’hôpital », a indiqué le Directeur général, Pr. Kassoum SANOGO. Certes, il est bon de construire de nouveaux  bâtiments au sein de l’hôpital pour renforcer la capacité de recueillement des patients, mais il est important de corriger les insuffisances qui provoquent des morts au niveau du CHU Gabriel TOURE.

A.K

Source: Le Matinal

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A la recherche des «biens mal acquis», patrimoine caché du Gondwana à Mbègue

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : l'opposition maintient la pression

18 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018