Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Accès universel aux télécommunications et aux TIC : L’AGEFAU dote l’UMAV d’un centre

Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a inauguré, le lundi 19 mars 2018, le premier centre d’accès universel aux télécommunications et aux TIC pour les malvoyants.

C’était à l’UMAV, ex IJIA, en présence des membres du gouvernement, du maire de la commune VI, du Directeur Général de l’UMAV.

Organisée par l’Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU), des nombreux partenaires de la structure étaient présents pour l’occasion dont notamment les directeurs généraux d’Atel S.A., de Malitel, d’Orange et les différentes structures rattachées au ministère de l’Economie numérique et de la Communication.Ce nouveau centre doté d’une vingtaine d’ordinateur de grande marque et de la connexion va ouvrir le monde de la technologie aux apprenants et professionnels de l’UMAV.

Ainsi, la représentante du maire de la commune VI, Mme Traoré Fatoumata Traoré a fait savoir que la mairie salue l’initiative de la réalisation d’un centre au profit des aveugles et des malvoyants. Selon elle, ce centre contribuera efficacement à la réduction de l’exclusion sociale et à l’amélioration des conditions d’études des élevés et étudiants.

Dans son intervention, le Directeur Général de l’UMAV, Moumouni Diarra, a déclaré que la création du centre va permettre à leur école de pouvoir initier à l’informatique les aveugles et les malvoyants qui n’attendaient que cette occasion. Aussi, il dira que ça permettra aux scolaires d’améliorer les performances, aux travailleurs d’améliorer leur performance professionnelle et d’augmenter l’employabilité des jeunes diplômés. Il a remercié tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet.

Enfin, il a évoqué un certain nombre de défis auxquels fait face l’UMAV, notamment la mise en place d’une politique d’éducation inclusive, l’emploi des jeunes diplômés et l’écoulement de la production des craies des ouvriers de l’UMAV qui attendent d’être payés, soit 7 mois sans salaires.

« Aujourd’hui, l’inauguration de ce centre, premier du genre en République du Mali pour les malvoyants, marque les premiers pas de l’AGEFAU en direction des couches défavorisées de notre pays », a exprimé  le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré. Tout en rassurant que cette dynamique se poursuivra pour atteindre progressivement le plus grand nombre en vue d’assurer l’égalité dans l’accès aux services universels de Télécommunications et aux TIC.

Par rapport aux difficultés que l’Union Malienne des Aveugles a l’écoulement de ces productions notamment les boites de craies, le ministre a déclaré que l’Etat achètera toutes ces productions en stocks, qui seront ensuite distribuées dans les différentes écoles et que les frais de cet achat seront à la charge du ministère de l’économie et des finances.

Après l’inauguration des centres  d’accès universel de l’UMAV et de la maison de la presse, ce programme de l’AGEFAU se poursuivra par la mise en place de  d’autres centres pour les jeunes, les associations féminines, les femmes transformatrices de produits locaux et bien d’autres bénéficiaires.

Au total, 66 centres d’accès universels doivent être installés par l’AGEFAU sur toute l’étendue du territoire.

Ousmane Baba Dramé

Source : Le Républicain 29 Mar 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018