Mardi 22 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Utilisation des réseaux : JPA-Bamako forme des milliers de jeunes

Le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Drissa Guindo, a présidé le 9 février, la cérémonie de clôture du Forum national du projet JPA-Bamako.

C’était à la Maison des aînés de Bamako, en présence des représentants d’un Consortium et de l’Union européenne.

Grâce à un financement de l’Union européenne, le projet “Jeunesse et pouvoir d’agir” (JPA-Bamako) a été mis en œuvre par le Consortium composé de CCFD-Terre Solidaire, Acord, Azhar et GRDR.

Le coordonnateur national du projet, Hafizou Touré, a rappelé que l’objectif du projet était de contribuer au renforcement de la paix et de la stabilité du processus démocratique au Mali afin de promouvoir les valeurs démocratiques fondées sur une citoyenneté active et sur un “vivre ensemble” partagé par les jeunes générations.

“Le domaine focal du projet était la jeunesse afin de contribuer à la paix à travers une participation active de toutes les sensibilité. Les bénéficiaires directs ont été 20 000 jeunes. Les volets du projet ont pris en compte le contexte sociopolitique et social du pays. Et les dialogues générationnels ont été mis à profit…”

C’est pourquoi, ajoutera-t-elle, les points saillants des recommandations ont été l’élaboration d’un statut des jeunes afin de leur assurer un accès aux services sociaux de base, à l’emploi et à l’information, promouvoir une meilleure utilisation des réseaux sociaux, développer des projets dans les zones de départ afin que la migration ne soit plus la seule alternative aux problèmes des jeunes, etc.

Drissa Guindo a fait savoir que depuis le début, son département a été impliqué, car il a pris part à la conception et à l’exécution de ce projet. Ce qui est intéressant pour lui, c’est que les jeunes sont en train de montrer aujourd’hui qu’ils existent. Ils ne veulent plus être passifs. Lors du sommet de l’Union africaine à Abidjan, les représentants des jeunes d’Afrique ont souligné que les jeunes sont fatigués d’être l’avenir, ils veulent être le présent. C’est ce que ces jeunes sont en train de faire.

Il a estimé les recommandations pertinentes même si elles ne sont pas adressées à des entités particulières.

Bréhima Sogoba

Source : L'Indicateur du Renouveau  12 Fév 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le futur de Président-Fondateur

21 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Burundi : le référendum controversé

21 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018