Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La BCEAO dément les rumeurs sur de faux billets de 10 000 et 5000 FCFA et menace ses initiateurs

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), à travers un communiqué sur son portail web www.bceao.int, déplore des informations malveillantes sur les réseaux sociaux tendant à faire croire à l’existence « de faux numéros de série sur les billets de 10 000 FCFA et 5 000 FCFA » et de différences sur les dimensions de ces billets.

La diffusion de ces messages prend une certaine ampleur et crée déjà un début de psychose au sein des populations.

La BCEAO dément formellement être à l’origine de ces informations malveillantes et rassure : « elle n’a apporté aucune modification à la gamme actuelle des billets de banque de son émission en circulation qui demeurent valides ».

Pour éviter aux populations de tomber dans le panneau et de céder à l’affolement, elle les « invite à la plus grande vigilance et à ne se référer qu’aux voies de communication officielles usuelles de l’Institut d’émission ».

A cet égard, elle rappelle que tous ses communiqués sont publiés sur son site internet www.bceao.int, ainsi que dans la presse écrite et audiovisuelle.

Pour dissuader les personnes qui se livrent à cette pratique aux desseins inavoués, elle « se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires » à leur encontre pour « des actes et messages de nature à porter atteinte aux signes monétaires ayant cours légal dans les Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine ».

Source : Agence Ecofin 08/01/18

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018