Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: Atel-SA a officiellement ouvert ses services au public, le 28 décembre 2017

Depuis quelques jours, les Maliens ont accès à un nouveau réseau de téléphonie mobile. La société Alpha Télécommunications Mali (Atel-SA), opérant sous la marque commerciale « Telecel », a enfin ouvert ses services au public, le 28 décembre 2017, après une mise en activité du réseau, dès le 16 octobre dernier pour tester sa fiabilité.

La société télécoms, détentrice de la troisième licence mobile du pays, se donne pour objectif de devenir le premier opérateur du pays en matière de qualité. Elle compte, à cet effet, sur le réseau de haute facture que lui a déployé l’équipementier télécoms Huawei. Il est doté d’une capacité de 3 millions d’abonnés ; une capacité évolutive selon les besoins exprimées au fil du temps.

Le réseau Telecel qui n’est disponible qu’à Bamako, pour le moment, sera étendu aux autres régions du pays, au cours du premier trimestre 2018. La société qui a investi près de 100 milliards Fcfa pour se construire, avec l’appui de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), est titulaire de la licence mobile depuis 2012. Elle aura mis cinq ans pour être fin prête à concurrencer Malitel, filiale mobile de la Société des télécommunications du Mali (Sotelma) et Orange.

Selon le directeur général d’Atel –SA, Souleymane Diallo, la compagnie ne va pas seulement apporter un plus au marché télécoms. Elle va aussi contribuer à la création d’emplois. « Des emplois directs et indirects seront créés avec le recrutement d’une centaine de collaborateurs maliens, dès la 1ère année, et de plusieurs milliers de distributeurs et revendeurs ; des contrats locaux de sous-traitance pour la construction des sites et autres travaux de déploiement etc…», a expliqué Souleymane Diallo.

Source : Agence Ecofin 04/01/18

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018